Le FMI reconnaît le Conseil national de transition de la Libye et se déclare prêt à l’accompagner dans le redressement de l’économie nationale


Communiqué de presse n° 11/329
Le 10 septembre 2011

S’appuyant sur les vues exprimées par ses pays membres, le Fonds monétaire international (FMI) a annoncé aujourd’hui qu’il reconnaissait le Conseil national de transition (CNT) comme le gouvernement de la Libye et qu’il se tenait prêt à l’accompagner dans les efforts qu’il déploie pour promouvoir une reprise économique rapide et durable à l’heure où le pays se relève lentement d’un conflit civil violent.

Depuis Marseille où elle participait à la réunion du Partenariat de Deauville, qui rassemblait les ministres des finances de la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord et des pays du G7 et les dirigeants des institutions financières internationales et régionales, Christine Lagarde, la Directrice générale du FMI, a déclaré aujourd’hui : «Je suis heureuse de vous informer que, se faisant l’écho des vues exprimées par la communauté internationale, le FMI considérera le CNT comme le gouvernement de la Lybie. Le FMI se tient ainsi prêt à aider les autorités, par le biais de l’assistance technique, des conseils de politique économique et des concours financiers si la demande en est faite, à l’heure où elles entreprennent la reconstruction de l’économie libyenne».

Évoquant les axes prioritaires pour l’économie libyenne, Mme Lagarde a précisé «les priorités immédiates consistent à répondre aux besoins humanitaires et à assurer la sécurité. Les nouvelles autorités devront en outre remettre rapidement en marche la production de pétrole afin de dégager des recettes, stabiliser la monnaie, rétablir le système de paiements, mettre en place une saine gestion des finances publiques et engager des réformes pour promouvoir une croissance plus solidaire et durable dans l’intérêt de tous les citoyens libyens».

«Les services du FMI se tiennent prêts à se rendre en Libye pour une mission initiale d’information dès que les conditions le permettront, et à accompagner les nouvelles autorités de la manière qu’elles jugeront pertinente, afin d’aider l’économie à se redresser rapidement, et à gagner en vigueur et en viabilité», a déclaré Mme Lagarde en guise de conclusion.



DÉPARTEMENT DE LA COMMUNICATION DU FMI

Relations publiques    Relations avec les médias
Courriel : publicaffairs@imf.org Courriel : media@imf.org
Télécopie : 202-623-6220 Télécopie : 202-623-7100