Le programme de travail intérimaire du FMI met l'accent sur la poursuite des réformes et la stabilité financière mondiale

Communiqué de presse no 07/295 (F)
le 19 décembre 2007

Lors de sa réunion du 14 décembre 2007, le Conseil d'administration du Fonds monétaire international (FMI) a examiné le programme de travail (en anglais) intérimaire de l'institution pour les mois à venir. Ce programme reflète la nécessité d'accélérer le processus de réforme engagé depuis deux ans et demi et illustre la volonté du FMI de s'adapter à l'évolution des besoins de ses membres — pris individuellement et dans leur ensemble — dans un système économique et financier mondial en pleine mutation.

«Nos deux grandes priorités consistent à améliorer la pertinence et la légitimité du FMI et à garantir sa solidité financière», a déclaré le Directeur général du FMI, Dominique Strauss-Kahn, devant le Conseil d'administration. «En relevant ces défis simultanément, nous donnons au FMI la possibilité de redevenir une institution aux activités bien ciblées, au fonctionnement allégé, dotée d'une bonne capacité de réaction», a-t-il ajouté.

Compte tenu de l'urgence des travaux visant à recentrer les activités du FMI, le programme de travail examiné par le Conseil d'administration prend la forme d'un plan intérimaire portant sur la période allant jusqu'à avril 2008. Le FMI disposera ainsi d'une base solide pour faire le bilan de ses priorités et de ses progrès au moment des réunions de printemps de 2008.

Surveillance. Les événements qui se sont déroulés récemment sur le marché du crédit des pays avancés ont montré que la stabilité financière, au plan tant national qu'international, ne pouvait être tenue pour acquise. Le FMI a un rôle essentiel à jouer pour aider ses membres à atténuer les effets de la crise du crédit et à tirer les enseignements des remous financiers, qui ont ralenti la croissance mondiale et mis en lumière les déficiences du système financier mondial. L'objectif consistant à accroître l'efficacité de la surveillance au niveau national, régional et mondial est réalisable à condition que le cadre de surveillance récemment mis à jour soit appliqué de manière cohérente et équitable et que les questions soient définies dans le contexte mondial, afin de mettre davantage à profit les avantages uniques du FMI - à savoir sa dimension universelle et ses compétences macroéconomiques.

Au cours des prochains mois, les services du FMI, en collaboration avec d'autres organisations, aborderont la question des instruments hors bilan, s'agissant notamment de leur transparence, leur évaluation et leur comptabilisation. Parmi les autres sujets à traiter figurent la gestion des risques, les mécanismes d'incitation relatifs aux produits structurés complexes, le traitement de ces produits par les organismes de notation, le contrôle prudentiel des organismes financiers réglementés et la gestion de la liquidité.

L'édition du printemps 2008 des Perspectives de l'économie mondiale et le prochain Rapport sur la stabilité financière dans le monde contiendront une évaluation de l'évolution et des perspectives de l'économie et des marchés financiers. Il est prévu que les Perspectives traitent des sujets suivants : cycles économiques, politique monétaire, mondialisation et pays à faible revenu, et conséquences macroéconomiques du changement climatique sur l'économie mondiale. Quant au Rapport sur la stabilité financière dans le monde, il portera principalement sur les répercussions potentielles des turbulences financières en cours. Une mise à jour intérimaire sur l'évolution de l'économie et des marchés mondiaux et des marchés financiers sera disponible fin janvier. Le Conseil d'administration analysera aussi les questions qui se posent aux investisseurs et aux bénéficiaires dans le domaine des fonds souverains, y compris le dialogue sur le recensement des meilleures pratiques.

Quotes-parts et représentation. Il existe un consensus sur le fait que le renforcement de la légitimité du FMI passe par l'accroissement de la représentation globale des pays émergents et des pays en développement au sein de l'institution. Le Conseil d'administration poursuivra les travaux engagés à la fin octobre en vue de parvenir à un accord sur un ensemble de réformes incluant une nouvelle formule de calcul des quotes-parts, les modalités de la deuxième série d'augmentations des quotes-parts et l'augmentation des voix de base.

Revenus et dépenses. Les travaux consacrés aux aspects techniques du nouveau mode de financement se poursuivent, l'objectif étant de soumettre aux membres de l'institution des propositions concrètes susceptibles de mobiliser le vaste soutien nécessaire à cette réforme. Durant les mois à venir, le Conseil d'administration examinera ces aspects, notamment les modalités de ventes d'or, la gouvernance des activités d'investissement du FMI et la ligne de conduite en matière de dividendes. Parallèlement aux travaux sur le nouveau modèle de revenu, le FMI prendra des mesures — dont un accord sur une nouvelle enveloppe budgétaire à moyen terme détaillée — pour accroître son efficacité et réduire ses dépenses administratives.

Pays membres à faible revenu. Le FMI restera actif dans les pays à faible revenu et devra adapter ses travaux à l'évolution de leurs besoins. Le Conseil d'administration examinera le programme d'aide d'urgence aux pays sortant d'un conflit ou en situation précaire et étudiera la possibilité d'assouplir son assistance et de la faire porter sur de plus longues périodes tout en mettant davantage l'accent sur le renforcement des capacités.

Renforcement des capacités. Les efforts du FMI visant à aligner le renforcement des capacités sur l'évolution des besoins des pays membres exigent que l'institution adopte une démarche plus cohérente, afin d'harmoniser les objectifs de ses membres et ses propres compétences, en privilégiant les questions relatives au secteur financier, aux finances publiques et aux statistiques. Le Conseil d'administration examinera les travaux consacrés à la hiérarchisation des activités d'assistance technique, à leur suivi, au calcul de leur coût et à leur évaluation. Le Conseil étudiera aussi la possibilité d'accroître leur financement.

Prévention des crises. Au chapitre de l'appui à la prévention des crises, le FMI doit prendre en compte l'évolution des mouvements de capitaux internationaux et de l'accès aux marchés. Il lui faudra donc mettre davantage l'accent sur les questions relatives aux marchés financiers et aux marchés des capitaux, tout en continuant de suivre la situation au niveau des pays dans le cadre, d'une part, du programme d'évaluation du secteur financier, d'autre part des activités de l'institution en matière de normes et de codes. Le Conseil d'administration examinera les conclusions du groupe de travail chargé de se pencher sur la question des crises financières à venir et analysera leurs conséquences sur le rôle du FMI en matière de prévention et de résolution des crises. Les débats se poursuivront également sur le nouvel instrument de liquidité pour les pays ayant accès au marché.



DÉPARTEMENT DE LA COMMUNICATION DU FMI

Relations publiques    Relations avec les médias
Courriel : publicaffairs@imf.org Courriel : media@imf.org
Télécopie : 202-623-6220 Télécopie : 202-623-7100