Déclaration de la mission des services du FMI au Bénin

Communiqué de presse n° 08/220 (F)
Le 24 septembre 2008

Une mission du Fonds monétaire international (FMI) a séjourné à Cotonou du 10 au 24 septembre 2008 pour conduire les discussions de la cinquième revue du programme économique triennal appuyé par la facilité pour la réduction de la pauvreté et pour la croissance (FRPC) du FMI. La mission a rencontré le Président de la République, Son Excellence Boni Yayi, le Ministre d'État chargé de la prospective, du développement et de l'évaluation de l'action publique, M. Koupaki, le Ministre de l'économie et des finances, M. Lawani, et d'autres hauts responsables de l'administration. La mission a aussi eu des entretiens fructueux avec des représentants du secteur privé et du secteur bancaire, ainsi qu'avec des dirigeants syndicaux.

M. Joannes Mongardini, chef de la mission du FMI au Bénin, a publié la déclaration suivante à Cotonou le 24 septembre 2008 :

«L'activité économique reste soutenue. La croissance du PIB réel devrait s'accélérer encore pour atteindre 5,1 % en 2008, contre 4,6 % en 2007, en dépit de la crise alimentaire et énergétique. La croissance est tirée par le rebond de l'activité du port de Cotonou, le dynamisme du secteur agricole et l'accroissement des investissements en infrastructures. Le déficit du compte courant extérieur, hors dons, devrait se creuser au delà de 10 % du PIB en raison de l'évolution négative des termes de l'échange du Bénin résultant de la hausse des prix des denrées alimentaires et des produits énergétiques. Les réserves officielles de change restent confortables à un taux de couverture des importations de l'année suivante d'environ huit mois.

«Le programme économique des autorités appuyé par l'accord FRPC est resté globalement sur la bonne voie au premier semestre 2008. Les recettes budgétaires ont été nettement supérieurs aux objectifs du programme grâce à la poursuite des efforts visant à renforcer les administrations fiscale et douanière. Toutefois, les dépassements de dépenses survenus dans les transferts courants et les dépenses d'investissement reflètent principalement les mesures prises par les autorités pour faire face à la crise alimentaire et énergétique et de l'accélération des dépenses d'infrastructure. Le gouvernement a ultérieurement appliqué une nouvelle politique, connue sous le nom de la «vérité des prix», qui aidera le pays à sortir rapidement de la crise et à préserver la stabilité de ses finances. Le gouvernement, en outre, s'efforce de pallier les lacunes structurelles des capacités administratives et d'absorption de l'économie. Il a également lancé des appels d'offres pour la privatisation de la Continental Bank-Bénin et de l'outil industriel de la société d'état, SONAPRA, afin d'accélérer l'investissement et la croissance.

«Le gouvernement est déterminé à réduire les pressions inflationnistes en contenant les dépenses durant le reste de l'année 2008. La loi de finances de 2009 visera aussi à préserver la stabilité macroéconomique tout en prenant en compte les besoins urgents du pays en matière d'investissements en infrastructures et dans le domaine social.

«La mission est parvenue à un accord préliminaire sur les politiques macroéconomiques et structurelles pour le reste de 2008 et pour 2009, qui pourrait servir de base à l'achèvement de la cinquième revue dans le cadre de l'accord FRPC. Cet accord préliminaire sera soumis à la Direction du FMI pour ratification dans les prochaines semaines, puis sera présenté au Conseil d'administration de l'institution vers la fin 2008.

«La mission souhaite réaffirmer sa volonté de renforcer le partenariat entre les autorités béninoises et le FMI afin d'aider le Bénin à relever le double défi de l'accélération de la croissance économique et de la réduction de la pauvreté en vue d'atteindre les objectifs du Millénaire pour le développement.

«La mission souhaite remercier les autorités pour leur chaleureuse hospitalité, ainsi que pour le dialogue très constructif et l'étroite coopération durant son séjour à Cotonou».



DÉPARTEMENT DE LA COMMUNICATION DU FMI

Relations publiques    Relations avec les médias
Courriel : publicaffairs@imf.org Courriel : media@imf.org
Télécopie : 202-623-6220 Télécopie : 202-623-7100