Déclaration d'une mission des services du FMI en République de Guinée

Communiqué de presse n° 08/232
Le 2 octobre 2008

Une mission du Fonds monétaire international (FMI) dirigée par M. Jean Le Dem a séjourné en République de Guinée du 17 septembre au 1er octobre 2008 pour traiter de la deuxième revue du programme mis en œuvre dans le cadre de l'accord au titre de la Facilité pour la réduction de la pauvreté et pour la croissance (FRPC) approuvé par le Conseil d'administration du FMI en décembre 2007. La mission a diffusé hier la déclaration suivante :

« Le retour à la normale de l'activité économique, après les grèves générales du début de 2007, et la vigoureuse demande dans le secteur du BTP devraient se traduire par un taux de croissance du PIB de 4½ à 5 % en 2008. Cependant, l'inflation a récemment gagné du terrain, principalement du fait du renchérissement des importations de produits pétroliers et alimentaires. Malgré ces chocs, la position extérieure de la Guinée commence à donner des signes d'amélioration grâce à la rigueur des politiques budgétaire et monétaire mises en œuvre depuis avril 2007 et au solide concours que le pays a reçu de la communauté internationale.

Jusqu'à présent, les résultats enregistrés dans la réalisation des objectifs du programme FRPC ont été satisfaisants. La mission a souligné que le collectif budgétaire envisagé ne doit pas mettre en danger les objectifs budgétaires fixés pour la fin 2008 et elle engage les autorités à poursuivre l'exécution du budget sans avoir recours au financement de la banque centrale. S'agissant du budget de 2009, l'enveloppe globale des dépenses courantes devrait être maîtrisée pour veiller à ce que les dépenses de lutte contre la pauvreté soient effectivement exécutées.

Sur le front structurel d'importants progrès ont été enregistrés grâce au renforcement de la gouvernance économique, notamment avec la publication des comptes audités de la banque centrale et le lancement d'un plan d'action pour l'amélioration des finances publiques. La mission encourage les autorités à renforcer davantage l'exécution des dépenses publiques et la gestion des ressources naturelles, à mettre en place un ajustement mensuel automatique des prix des produits pétroliers, et à déposer au parlement un texte de statuts de la banque centrale propre à étayer son indépendance.

L'achèvement de cette revue, la mise en œuvre satisfaisante du document de stratégie pour la réduction de la pauvreté et les progrès dans la publication des audits des grands marchés publics aideraient la Guinée à atteindre le point d'achèvement dans le cadre de l'Initiative en faveur des pays pauvres très endettés.

Les échanges devraient se poursuivre durant l'Assemblée annuelle du FMI et de la Banque mondiale qui se tiendra dans le courant du mois d'octobre à Washington ».



DÉPARTEMENT DE LA COMMUNICATION DU FMI

Relations publiques    Relations avec les médias
Courriel : publicaffairs@imf.org Courriel : media@imf.org
Télécopie : 202-623-6220 Télécopie : 202-623-7100