Le Conseil d'administration du FMI achève la cinquième revue de l'accord FRPC avec le Bénin et approuve un décaissement de 1,3 million de dollars EU

Communiqué de presse n° 08/323
Le 15 décembre 2008

Le Conseil d'administration du Fonds monétaire international (FMI) a achevé la cinquième revue des résultats économiques du Bénin dans le cadre de l'accord au titre de la Facilité pour la réduction de la pauvreté et pour la croissance (FRPC), portant sur un montant de 15,48 millions de DTS (environ 23,1 millions de dollars EU). Cet accord a été approuvé le 5 août 2005 (voir le Communiqué de presse n° 05/190), puis prolongé jusqu'au 4 août 2009. En juin 2008, les ressources accessibles au titre de cet accord ont été augmentées de 150 % pour aider le pays à faire face à la hausse des prix des denrées alimentaires et du pétrole.

En achevant la revue, le Conseil d'administration a approuvé la demande de dérogation présentée par le Bénin pour la non-observation de deux critères de réalisation concernant respectivement le financement intérieur net et les nouvelles dettes extérieures contractées à des conditions non concessionnelles. L'achèvement de la revue permet au Bénin de tirer un montant équivalent à 0,88 million de DTS (environ 1,3 million de dollars EU).

À l'issue des discussions du Conseil d'administration, Mr. Murilo Portugal, Directeur général adjoint et Président par intérim, a fait la déclaration suivante :

" Soutenue par une politique budgétaire prudente, la croissance économique du Bénin continue de se renforcer, tandis que l'effet inflationniste de la hausse des prix internationaux des denrées alimentaires et des carburants s'atténue. Les autorités sont conscientes de la nécessité d'entretenir la dynamique du rééquilibrage budgétaire et des réformes structurelles afin de préserver la stabilité macroéconomique et de rehausser encore la croissance pour réduire la pauvreté. Le repli de l'activité mondiale rend ces efforts d'autant plus indispensables.

Les autorités ont permis une répercussion intégrale de la hausse des prix internationaux, en mettant en place parallèlement des dispositifs bien ciblés de protection sociale. Cela aidera l'économie à s'ajuster et encouragera une réaction positive de l'offre dans le secteur agricole. Les autorités déploient avec persévérance des efforts pour améliorer la gouvernance dans les services de recouvrement des recettes et pour renforcer les administrations fiscale et douanière. Il sera aussi essentiel d'améliorer la gestion des dépenses publiques et de soutenir la réforme de la fonction publique. Ces réformes permettront de dégager un plus grand espace budgétaire au profit des dépenses axées sur la réduction de la pauvreté et le soutien à la croissance.

Pour préserver la viabilité des finances et de la dette publiques, il conviendra de continuer à gérer avec prudence la dette publique, de privilégier les financements extérieurs hautement concessionnels et de limiter le recours aux financements non concessionnels sur le marché financier régional.

De nouvelles réformes structurelles s'imposent pour libérer le potentiel de croissance du Bénin. La privatisation récente des activités d'égrenage de la SONAPRA et de Continental Bank-Bénin aidera à améliorer la compétitivité du pays. Les autorités sont encouragées à mener à bien la stratégie de réforme globale du secteur cotonnier, à restructurer les compagnies publiques de télécommunications et d'électricité et à rehausser la compétitivité du port de Cotonou. Ces réformes sont indispensables pour améliorer la prestation des services publics, abaisser les coûts de production et soulager les contraintes de capacité. "



DÉPARTEMENT DE LA COMMUNICATION DU FMI

Relations publiques    Relations avec les médias
Courriel : publicaffairs@imf.org Courriel : media@imf.org
Télécopie : 202-623-6220 Télécopie : 202-623-7100