Déclaration de la mission des services du FMI à la conclusion de sa visite à Djibouti

Communiqué de presse n° 08/66 (F)
le 31 mars 2008

La déclaration suivante a été faite le 29 mars 2008 à Djibouti à l'issue de la mission du FMI:

« Une mission du Fonds monétaire international conduite par M. Fernando L. Delgado a séjourné à Djibouti du 15 au 29 mars 2008 en vue de mener les discussions pour les consultations de 2008 au titre de l'article IV et d'entamer des négociations sur un nouvel accord dans le cadre de la Facilité pour la réduction de la pauvreté et pour la croissance (FRPC). Les membres de la mission sont reconnaissants de l'occasion qui leur a été donnée de dialoguer de facon ouverte et franche avec les autorités de Djibouti et souhaitent les remercier pour leur chaleureuse hospitalité durant la mission.

« L'environnement macroéconomique s'est sensiblement amélioré au cours des dernières années. La croissance annuelle du PIB réel s'est accélérée d'une moyenne annuelle de 3% en 2001-05 à 4, 8 % en 2006, pour atteindre enfin une estimation de 5, 3 % en 2007, principalement grâce à d'importants investissements directs étrangers (IDE) dans le port et les secteurs du tourisme et du bâtiment. Les investissements ont doublé en deux ans et sont passés de 23 % en 2005 à plus de 40 % du PIB en 2007. Toutefois, l'inflation s'est accélérée pour atteindre 8, 1 % en 2007, comparé à 3, 5 % en 2006, principalement à cause de la hausse des prix internationaux des produits alimentaires et du pétrole. Après avoir stagné pendant plusieurs années, le crédit au secteur privé a progressé de 23 % en 2007, grâce en partie à un essor de l'immobilier et du bâtiment. La récente arrivée de nouvelles banques étrangères a encouragé la concurrence en réduisant les marges d'intermédiation.

« La politique budgétaire est restée expansionniste, avec un déficit global estimé à 2, 6 % du PIB en 2007, pourcentage supérieur à la cible révisée du budget de 1 %. Toutefois, l'accroissement du financement extérieur a permis de rembourser les arriérés intérieurs pour un montant estimé équivalant à 0, 7 % du PIB.

« La montée des importations liées aux IDE s'est traduite par un renforcement de la position extérieure, malgré une détérioration de la balance commerciale et du solde des transactions courantes. Sur la base des données préliminaires, on estime que le déficit du compte courant s'est creusé de 14, 7 % en 2006 à 24, 1 % en 2007. Ceci a été largement compensé par un excédent important des comptes de capital et financier, ce qui a porté les réserves officielles brutes à 130 millions de dollars EU à la fin de 2007 (équivalant à 2,1 mois d'importations de biens et de services et à une couverture de la caisse d'émission de 116 %).

« Des progrès ont été faits dans la réalisation de réformes structurelles. Le nouveau Code du travail, adopté en décembre 2005 a été mis en œuvre et a accru la souplesse du marché du travail. Les préparatifs de l'introduction d'une taxe sur la valeur ajoutée en 2009 sont bien avancés. La rédaction du nouveau Code du commerce est pratiquement terminée et il pourrait être envoyé à l'Assemblée nationale en 2008. Les états financiers audités des principales entreprises publiques1 ont été affichés sur le site Web du Ministère des finances, permettant ainsi d'accroître la transparence. Enfin, la mise en œuvre en ligne d'un fichier unique des fonctionnaires au Ministère de l'emploi et de la fonction publique et au Ministère des finances a été achevée en janvier 2008, offrant un outil important pour terminer la réforme de la fonction publique entreprise par les autorités.

« La mission a entamé des négociations sur un nouvel accord au titre de la FRPC pour appuyer la Stratégie nationale de développement social (INDS) lancée par les autorités en janvier 2007 dans le but d'élargir la base de la croissance économique et d'alléger la pauvreté. Il est prévu que les négociations sur le programme se poursuivront à Washington lors des prochaines Réunions de printemps du FMI et de la Banque mondiale en avril. »



DÉPARTEMENT DE LA COMMUNICATION DU FMI

Relations publiques    Relations avec les médias
Courriel : publicaffairs@imf.org Courriel : media@imf.org
Télécopie : 202-623-6220 Télécopie : 202-623-7100