Le FMI signe un accord d'emprunt de 100 milliards de dollars avec le Japon

Communiqué de presse n°09/32 (F)
Le 13 février 2009

M. Dominique Strauss-Kahn, Directeur général du Fonds monétaire international (FMI), et M. Shoichi Nakagawa, Ministre des finances du Japon, se sont accordés aujourd'hui sur les conditions de l'engagement du Japon à fournir un montant pouvant attiendre 100 milliards de dollars au FMI sous forme d'un accord d'emprunt conçu pour compléter temporairement les ressources financières de l'institution, ce qui la rendra mieux à même de fournir en temps utile un soutien à la balance des paiements efficace aux pays membres.

La signature officielle de l'accord à Rome suit l'approbation des conditions de celui-ci par le Conseil d'administration du FMI le 12 février 2009. Le Premier ministre japonais, M. Taro Aso, avait annoncé en novembre 2008 que le Japon était disposé à apporter des financements supplémentaires au FMI pour aider à surmonter la crise mondiale actuelle (voir Communiqué de presse no 08/284).

« Nous sommes profondément reconnaissants au gouvernement japonais pour son soutien»,

a déclaré M. Strauss-Kahn. « Cet engagement constitue la plus importante contribution financière supplémentaire jamais apportée par un État membre du FMI, et montre clairement le rôle de premier plan que joue le Japon — et dont témoigne son attachement à une approche multilatérale — pour relever les défis économiques et financiers mondiaux. Nous avons bon espoir que d'autres pays suivront son exemple en apportant aussi leur appui aux efforts déployés par le FMI. »

Au total, l'engagement du Japon est équivalent à environ 67 milliards de DTS, ou 31 % des quotes-parts au FMI. La capacité de prêt de l'institution était de 95 milliards de DTS (environ 143 milliards de dollars) avant l'engagement pris par le Japon. Le FMI peut aussi tirer jusqu'à

34 milliards de DTS (environ 51 milliards de dollars) sur ses deux lignes de crédit, les Nouveaux accords d'emprunt et les Accords généraux d'emprunt (AGE).

La période initiale de cet engagement est d'une année, et peut être étendue par le FMI à concurrence de cinq ans si la situation de liquidité de l'institution et ses besoins d'emprunt effectifs et attendus le justifient. Chaque tirage portera un taux d'intérêt égal à celui du DTS, soit à l'heure actuelle 0,62 %.



DÉPARTEMENT DE LA COMMUNICATION DU FMI

Relations publiques    Relations avec les médias
Courriel : publicaffairs@imf.org Courriel : media@imf.org
Télécopie : 202-623-6220 Télécopie : 202-623-7100