Le Conseil d'administration du FMI achève la troisième revue de l'accord FRPC avec le Togo et approuve le décaissement de 14 millions de dollars EU

Communiqué de presse n° 09/430
Le 25 novembre 2009

Le Conseil d'administration du Fonds monétaire international (FMI) a achevé la troisième revue des résultats obtenus par le Togo dans le cadre de son programme de réformes économiques appuyé par un accord triennal au titre de la facilité pour la réduction de la pauvreté et pour la croissance (FRPC). La revue a été achevée selon la procédure du défaut d’opposition1 le 18 novembre 2009 et la République du Togo peut ainsi tirer un montant de 8,8 millions de DTS (environ 14 millions de dollars EU) au titre de l'accord.

Le Togo a rempli tous les critères de réalisation quantitatifs et structurels du programme appuyé par la FRPC, et l'exécution dudit programme a été solide, surtout compte tenu des répercussions de la récession mondiale, de l'évolution défavorable des prix mondiaux l'an dernier et des graves inondations dans le pays. La politique budgétaire a été prudente, et des progrès satisfaisants ont été accomplis dans l'exécution de réformes structurelles importantes.

L'accord triennal au titre de la FRPC a été approuvé par le Conseil d'administration en avril 2008 (voir communiqué de presse no. 08/90) pour un montant de 66,06 millions de DTS (environ 108,4 millions de dollars EU). En septembre 2008, le Conseil d'administration a approuvé une augmentation de l'accès de 18,35 millions de DTS (voir communiqué de presse no. 08/216). Le tirage du montant disponible du fait de l'achèvement de la troisième revue portera le total des décaissements au titre de l'accord à 58 millions de DTS (environ 92,7 millions de dollars EU).

Les programmes appuyés par la FRPC se fondent sur des stratégies de réduction de la pauvreté élaborées par les pays, qui sont adoptées à l'issue d'un processus participatif faisant intervenir la société civile et les partenaires pour le développement et décrites dans un document de stratégie pour la réduction de la pauvreté (DSRP). Ces dispositions visent à garantir que les programmes appuyés par la FRPC s'accordent avec un ensemble de politiques macroéconomiques, structurelles et sociales qui favorisent la croissance et font reculer la pauvreté.

Le Togo, qui est devenu membre du FMI le 1er août 1962, dispose d'une quote-part de 73,40 millions de DTS au FMI.


1 Le Conseil d’administration prend des décisions par défaut d’opposition lorsqu’il convient qu’une proposition peut être examinée sans discussions formelles.



DÉPARTEMENT DE LA COMMUNICATION DU FMI

Relations publiques    Relations avec les médias
Courriel : publicaffairs@imf.org Courriel : media@imf.org
Télécopie : 202-623-6220 Télécopie : 202-623-7100