Déclaration conjointe sur la Grèce de M. Olli Rehn, Commissaire européen, et de M. Dominique Strauss-Kahn, Directeur général du FMI

Communiqué de presse n° 10/177
Le 2 mai 2010

M. Olli Rehn, Commissaire européen, et M. Dominique Strauss-Kahn, Directeur général du Fonds monétaire international (FMI), ont fait aujourd’hui la déclaration conjointe ci-après sur la Grèce :

«Nous soutenons vigoureusement le programme économique annoncé aujourd’hui par le gouvernement grec. Les mesures prises sont difficiles, mais elles sont nécessaires pour rétablir la confiance dans l’économie grecque et garantir un meilleur avenir pour la population grecque. Le programme est sans précédent pour ce qui est de l’ampleur de l’effort national qui est requis, et du volume de l’aide financière (110 milliards d’euros) qui est fournie par les pays de la zone euro et le FMI. Nous sommes convaincus que la Grèce relèvera ce défi.

«Nous savons que le programme exige de gros sacrifices de la part de la population grecque et, étant donné la gravité de la situation du pays, on ne peut s’attendre à un assainissement de l’économie du jour au lendemain. Un effort soutenu sur plusieurs années devra être déployé pour réduire la dette grecque et stimuler la compétitivité. Si le programme est bien exécuté, et nous pensons qu’il le sera, il redynamisera l’économie nationale et lui permettra de renouer avec la croissance, la création d’emplois et la prospérité dont la Grèce aura besoin à l’avenir.

«Nous sommes d’avis que ce programme est opportun pour remettre l’économie grecque sur les rails. Il est important de noter que les autorités ont aussi conçu leur programme dans un souci d’équité : elles cherchent à protéger les plus pauvres et les plus vulnérables, et elles demandent un partage équitable de la charge dans l’ensemble de la société grecque. C’est tout aussi opportun.

«Pour être une réussite, le programme exigera un engagement au niveau national qui transcende les divisions entre partis politiques. Le soutien des pays européens, de la Commission européenne et de la Banque centrale européenne, ainsi que du FMI, témoigne d’un engagement extérieur très élevé, ainsi que de la bonne volonté de la communauté internationale à l’égard de la Grèce. Notre effort collectif contribuera aussi à la stabilité de l’euro et sera bénéfique à l’Europe entière.»



DÉPARTEMENT DE LA COMMUNICATION DU FMI

Relations publiques    Relations avec les médias
Courriel : publicaffairs@imf.org Courriel : media@imf.org
Télécopie : 202-623-6220 Télécopie : 202-623-7100