Déclaration des services du FMI au terme d’une visite à la République Islamique de Mauritanie

Communiqué de presse n°10/356
27 septembre 2010

Une mission du Fonds Monétaire International conduite par M. Boileau Loko a séjourné à Nouakchott du 15 au 26 septembre 2010 pour conduire les discussions relatives à la première revue du programme triennal 2010-2012 appuyé par la Facilité élargie de crédit (FEC). Durant son séjour, la mission a eu des entretiens avec plusieurs membres du gouvernement. Elle a également rencontré de nombreux hauts responsables économiques et financiers, des représentants des banques, des universités, des syndicats, de la société civile, et de la communauté diplomatique. A la fin de son séjour, la mission a publié la déclaration suivante:

« Les données disponibles semblent indiquer une reprise de l’activité économique. La croissance du produit intérieur brut (PIB) réel hors pétrole devrait se situer autour de 5.5 % en 2010, essentiellement tirée par l’agriculture, les industries extractives (fer, cuivre et or) et le secteur des bâtiments et travaux publics(BTP). Le taux d’inflation a atteint 6,7% en glissement annuel à fin juin 2010, en raison de la hausse des prix des produits énergétiques et alimentaires au niveau mondial. L’augmentation des prix des principaux produits d’exportation contribuera à ramener le déficit extérieur courant en dessous de 10% du PIB.

« La mise en œuvre du programme économique et financier du gouvernement soutenu par la FEC a été globalement satisfaisante, favorisant ainsi le rétablissement de la stabilité macroéconomique. Le premier semestre de 2010 a été marqué par une forte augmentation des recettes, en raison des efforts notables en matière de recouvrement et de la reprise de l’activité économique. Les dépenses de fonctionnement ont été contenues mais l’exécution des dépenses d’investissement demeure lente. Les réserves officielles de change ont atteint 210,6 millions de dollars soit l’équivalent de 2,1 mois d’importations à fin juin 2010. La mission a également noté des avancées dans la mise en œuvre des réformes structurelles qui jettent les jalons pour une croissance plus forte, durable et en mesure de réduire la pauvreté.

« La mission se réjouit de la concordance de vue avec les autorités sur la nécessité d’accélérer les efforts de consolidation budgétaire, et approfondir les réformes dans les domaines des finances publiques, des entreprises publiques, de la fonction publique et du secteur monétaire. La mission et les autorités estiment également que le renforcement des politiques sociales et la mise en place de filets sociaux de sécurité ainsi que l’assainissement du climat des affaires sont incontournables pour assurer la promotion du développement et l’amélioration du bien être des populations mauritaniennes.

« A cet égard, les autorités et la mission se sont accordées, ad referendum, sur les objectifs à atteindre en 2011 au titre de la FEC et qui restent en ligne avec le programme approuvé pour la période 2010-2012. Ces objectifs consistent à atteindre un taux de croissance de 5,5% du PIB réel hors pétrole, contenir l’inflation à 5%, accroître les réserves de change à 2,7 mois d’importations et consolider l’excédent du solde budgétaire de base réalisé en 2010. »

La mission saisit cette occasion pour remercier les autorités pour leur accueil, leur disponibilité et hospitalité ainsi que pour les bonnes conditions dans lesquelles les travaux se sont déroulés»



DÉPARTEMENT DE LA COMMUNICATION DU FMI

Relations publiques    Relations avec les médias
Courriel : publicaffairs@imf.org Courriel : media@imf.org
Télécopie : 202-623-6220 Télécopie : 202-623-7100