Le Conseil d’administration du FMI conclut la première revue de l’accord FEC en faveur d’Haïti et approuve un décaissement de 13,1 millions de dollars EU

Communiqué de presse n° 11/171
Le 11 mai 2011

Le Conseil d’administration du Fonds monétaire international (FMI) a conclu aujourd’hui, la première revue des résultats obtenus par Haïti dans le cadre de la mise en œuvre de l’accord au titre de la Facilité élargie de crédit (FEC). La conclusion de cette revue permet de procéder à un décaissement immédiat d’un montant équivalent à 8,2 millions de DTS (environ 13,1 millions de dollars EU), ce qui porte le total des décaissements effectués jusqu’à présent au titre de l’accord à 16,38 millions de DTS (soit environ 26,2 millions de dollars EU).

L’accord FEC avec Haïti a été approuvé le 21 juillet 2010 (voir Communiqué de presse no 10/299) parallèlement à l’allègement intégral de la dette d’Haïti envers le FMI, soit 178 millions de DTS (équivalent à 268 millions de dollars EU). Les deux décisions entraient dans le cadre de la stratégie globale d’appui aux plans de reconstruction à long terme d’Haïti, suite au séisme dévastateur du 12 janvier 2010.

À l’issue des discussions du Conseil d’administration sur Haïti, M. Naoyuki Shinohara, Directeur Général adjoint du FMI et président par intérim du Conseil, a fait la déclaration suivante :

«Les autorités haïtiennes sont à féliciter pour la bonne mise en œuvre des mesures prévues au programme, en dépit d’ un environnement international et intérieur difficile. L’économie haïtienne se redresse et un an à peine après le séisme dévastateur de janvier 2010, les fonctions essentielles de l’État ont été rétablies et la mise en application de politiques macroéconomiques prudentes a permis de soutenir la croissance tout en maintenant une inflation à un chiffre.

Les perspectives économiques demeurent favorables, pour autant que les efforts des autorités et de la communauté internationale convergent vers l’accélération de la reconstruction facilitent la transition d’une situation d’urgence vers un cadre permettant de mettre en œuvre des politiques visant à soutenir une croissance forte et durable et à réduire la pauvreté. À cet égard, la concrétisation des promesses des bailleurs de fonds, conjuguée à la mise en œuvre effective des réformes structurelles par les autorités haïtiennes, en matière de gouvernance et d’environnement des affaires , revêtent une égale importance.

Le programme des autorités pour l’exercice budgétaire 2011 vise à consolider la reprise et à renforcer les efforts de reconstruction. Les objectifs budgétaires clés sont l’accroissement des recettes intérieures, la maîtrise des dépenses courantes et l’alignement du budget sur les priorités dont la reconstruction et les dépenses de lutte contre la pauvreté, dans un contexte général de viabilité des financements publics. Ces engagements budgétaires devront être accompagnés de nouvelles améliorations au niveau de la gestion des finances publiques et de la gouvernance économique. Les politiques monétaires et de change visent à contenir l’inflation à un chiffre et à absorber les entrées de capitaux de façon ordonnée. Le programme continue d’être appuyé par une stratégie globale d’assistance technique à moyen terme, menée en étroite concertation avec les partenaires techniques et financiers d’Haïti.»



DÉPARTEMENT DE LA COMMUNICATION DU FMI

Relations publiques    Relations avec les médias
Courriel : publicaffairs@imf.org Courriel : media@imf.org
Télécopie : 202-623-6220 Télécopie : 202-623-7100