Déclaration de la Directrice générale du FMI, Christine Lagarde,à l’issue de sa visite au Japon

Communiqué de presse n° 11/408
Le 12 novembre 2011

Mme Christine Lagarde, Directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), a publié la déclaration ci-après aujourd'hui à Tokyo :

« Il s'agit de ma première visite au Japon en tant que Directrice générale du FMI, et c'est un grand plaisir pour moi d'être ici. J'ai eu des réunions très constructives avec le Ministre des finances Jun Azumi, le Gouverneur de la Banque du Japon  Masaaki Shirakawa, le Ministre d'État pour les services financiers Shozaburo Jimi et d'autres hauts fonctionnaires.

« Nous avons examiné les défis urgents auxquels est confrontée aujourd’hui l’économie mondiale, et la zone euro en particulier, ainsi que leurs implications pour le Japon et l’Asie. Il est clair que la région continue de tirer la reprise mondiale, mais, par ailleurs, si les tensions dans la zone euro s’accentuaient, l’Asie en subirait les conséquences par la voie du commerce et de la finance.

« Les pays étant de plus en plus interconnectés, nous sommes convenus qu’il importe de renforcer la coopération internationale et de prendre des mesures décisives pour assurer une croissance vigoureuse, durable et équilibrée.

« J’ai fait part de mon admiration devant le redressement du Japon depuis le tremblement de terre et le tsunami qui ont dévasté le pays en mars. Les mesures prises rapidement par les autorités et la résilience du peuple japonais ont aidé l'économie à rebondir, en dépit de la conjoncture mondiale défavorable.

« Lors de mes réunions avec les autorités, nous nous sommes accordés à reconnaître que la reprise japonaise se poursuivrait l'an prochain, portée par les dépenses de reconstruction, mais que le Japon, comme le reste du monde, risquait de se heurter à des obstacles compte tenu des difficultés rencontrées en Europe.

« Nous sommes convenus que les priorités pour l’action à venir sont l'exécution rapide des dépenses de reconstruction et l'adoption d'un solide plan de réduction de la dette publique à moyen terme. Il est important aussi que la Banque du Japon continue de mener une politique monétaire accommodante. Des réformes structurelles visant à poursuivre la libéralisation des échanges et à accroître la participation des personnes âgées, des jeunes et des femmes à la vie active stimuleront aussi la croissance à moyen terme. En outre, je note avec satisfaction que le Premier Ministre Noda a annoncé que le Japon participerait aux négociations sur le Partenariat transpacifique, qui peut contribuer de manière décisive à la compétitivité et à la croissance futures du pays.

« J'ai remercié les autorités japonaises de leur appui permanent au FMI. L'an prochain marquera le 60e anniversaire de l'adhésion du Japon au FMI, et nous sommes très heureux d'organiser l'Assemblée annuelle 2012 du FMI et de la Banque mondiale à Tokyo à ce moment important.

« Le Japon a toujours été l'un des partenaires les plus importants du FMI, notamment en appuyant vigoureusement nos activités d'assistance technique. Nous nous réjouissons de collaborer étroitement avec le peuple japonais pour faire de l'Assemblée annuelle 2012 un grand succès.

« Ce fut un grand plaisir pour moi de revenir au Japon et je tiens de nouveau à remercier le peuple japonais, comme toujours, de sa chaleureuse hospitalité. »



DÉPARTEMENT DE LA COMMUNICATION DU FMI

Relations publiques    Relations avec les médias
Courriel : publicaffairs@imf.org Courriel : media@imf.org
Télécopie : 202-623-6220 Télécopie : 202-623-7100