Déclaration de la Directrice générale du FMI, Christine Lagarde, lors du sommet de l’APEC

Communiqué de presse n° 11/411
Le 13 novembre 2011

Mme Christine Lagarde, Directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), a prononcé la déclaration ci-après aujourd'hui lors du sommet des dirigeants du Forum de coopération économique Asie-Pacifique (APEC) qui s’est tenu à Honolulu (Hawaii) :

« C'est un honneur pour moi d'avoir été invitée à participer à la réunion des dirigeants de l'APEC aujourd'hui. Les économies membres de l'APEC sont un moteur de croissance important et contribuent de manière décisive à la reprise de l'économie mondiale en ce moment crucial pour le monde.

« J'ai souligné la préoccupation du FMI face aux risques pesant aujourd'hui sur l'économie mondiale, en mettant l'accent particulièrement sur les difficultés rencontrées par les pays de la zone euro et le besoin urgent pour ces pays de mettre en oeuvre les mesures arrêtées par leurs dirigeants en octobre. Sans solution à la crise de la zone euro, l'économie mondiale pourrait être entraînée dans une spirale négative d'effondrement de la confiance, d'affaiblissement de la croissance et de diminution de l'emploi. Tous les pays seraient touchés et nous avons donc tous intérêt à résoudre cette crise.

« Je note aussi qu'il est important d'éviter d'autres risques pour l'économie mondiale, en particulier ceux liés à une croissance faible et à un chômage trop élevé. Pour s'acquitter de cette tâche difficile, tous les pays doivent jouer leur rôle dans le rééquilibrage de l'économie mondiale.

« Pour les pays avancés de l'APEC, il s'agit principalement d'adopter de solides plans de rééquilibrage budgétaire à moyen terme, qui permettront de dégager les moyens de stimuler la croissance et l'emploi dès maintenant. Quant aux pays émergents et en développement de l'APEC, ils devront s'attaquer à leurs faiblesses sous-jacentes, notamment en améliorant les dispositifs de protection sociale, en investissant dans les infrastructures, la santé et l'éducation, en réformant le secteur financier et en laissant le taux de change s'apprécier lorsque cela est nécessaire.

« Nous devons collaborer pour favoriser une croissance qui crée des emplois, qui soit solidaire et qui profite à tous. L'APEC incarne cet esprit de responsabilité partagée et d'action concertée. »



DÉPARTEMENT DE LA COMMUNICATION DU FMI

Relations publiques    Relations avec les médias
Courriel : publicaffairs@imf.org Courriel : media@imf.org
Télécopie : 202-623-6220 Télécopie : 202-623-7100