Déclaration d’une mission des services du FMI sur Somalie

Communiqué de presse n° 13/227
Le 24 juin 2013

Une mission du Fonds monétaire international (FMI) a rencontré les autorités somaliennes à Nairobi (Kenya) durant la dernière semaine. À l'issue de ses travaux, elle a publié la déclaration suivante :

« Au cours des derniers jours, les autorités somaliennes et la mission des services du FMI ont eu des entretiens constructifs portant examen des moyens par lesquels le FMI peut accorder des conseils de politique économique et une assistance technique à la Somalie, après avoir reconnu officiellement le Gouvernement fédéral de la Somalie (GFS) en avril dernier. Cette mesure importante permettra aux services du FMI de collaborer avec les autorités somaliennes pour établir un mécanisme de hiérarchisation et de coordination de l'assistance technique internationale.

La Somalie fait face à des défis considérables. C'est l'un des pays les plus pauvres du monde, dont l'histoire est marquée par des conflits internes qui ont été préjudiciables au capital humain et aux infrastructures. Son économie est traditionnellement tributaire de la pêche et de l'agriculture. Au moment où le pays sort progressivement d'une longue période de querelles intestines, peu d'activités économiques ont survécu, et de vigoureux efforts sont nécessaires pour l’engager sur la voie du redressement.

Cette première mission exploratoire a constaté une résurgence active du secteur privé dans le domaine des services, surtout en matière de communications, de BTP et de transfert d'argent. Pour la mission, les entretiens ont été une occasion de mieux comprendre les réalités économiques et institutionnelles sur le terrain après deux décennies d'interruption du dialogue avec les autorités. La mission a commencé à recueillir des données sources qui lui permettront à la longue d'élaborer un cadrage macroéconomique et financier.

La mission a salué l'engagement des autorités à œuvrer au rétablissement de la paix et de la sécurité, à assurer la bonne gouvernance et l'État de droit, à reconstruire l'économie, à réformer le secteur financier et à relever harmonieusement les défis relatifs à l'adoption éventuelle d'une nouvelle monnaie pour remplacer les nombreuses monnaies officielles et officieuses en circulation.

La mission a indiqué que le FMI se tient prêt à engager des entretiens sur la politique économique avec les autorités somaliennes et à leur accorder de l'assistance technique pour répondre aux besoins énormes du pays. Cette assistance consisterait principalement à épauler le ministère des finances et la banque centrale dans la gestion des fonctions budgétaires, l'agrément et le contrôle des banques commerciales, ainsi que la supervision des opérations de base en matière monétaire et de change. En outre, les services du FMI aideront les autorités à établir des systèmes de collecte et de traitement de données économiques cruciales en ce qui concerne les statistiques des comptes nationaux et des prix, les statistiques monétaires et bancaires, les finances publiques et la balance des paiements.

Le FMI reste déterminé à poursuivre le dialogue avec le gouvernement fédéral de la Somalie, et les entretiens se poursuivront au cours des prochaines semaines. »



DÉPARTEMENT DE LA COMMUNICATION DU FMI

Relations publiques    Relations avec les médias
Courriel : publicaffairs@imf.org Courriel : media@imf.org
Télécopie : 202-623-6220 Télécopie : 202-623-7100