Déclaration de Masood Ahmed, Directeur au FMI, à l'issue de sa visite en Tunisie

Communiqué de presse n° 13/245
le 3 juillet 2013

M. Masood Ahmed, Directeur du Département Moyen-Orient et Asie centrale du Fonds monétaire international (FMI), s’est rendu à Tunis du 1er au 2 juillet 2013 pour y rencontrer le Chef du Gouvernement, Monsieur Ali Laarayedh, le Président de l'Assemblée Nationale Constituante, Monsieur Mustapha Ben Jaâfar, le Gouverneur de la Banque centrale de Tunisie, Mr Chedly Ayari et le Ministre des Finances, Mr Elyes Fakhfakh ainsi que d’autres membres du Gouvernement chargé des dossiers économiques. À la fin de sa visite, M. Ahmed a fait la déclaration suivante :

« Ce fut un grand plaisir pour moi de venir en Tunisie pour procéder à des échanges de vues productifs avec les dirigeants du pays, principalement dans le domaine économique, et les diverses parties prenantes. Nous avons passé en revue les dossiers économiques et sociaux du pays, le programme de réformes économiques du gouvernement et les meilleurs moyens pour le FMI d'aider la Tunisie dans cette phase de transition politique. J'ai eu également des entretiens enrichissants avec des représentants des syndicats et du patronat, ainsi que du Parlement et de la société civile.»

« Lors de mes entretiens, j'ai eu l'occasion de confirmer la détermination du FMI pour aider la Tunisie pendant cette transition historique et l'importance que nous accordons à la réalisation d'une croissance vigoureuse, durable et inclusive pour répondre aux aspirations de la société tunisienne, en particulier sa jeunesse . »

« La reprise de l'économie tunisienne se poursuit à un rythme modéré et les risques pesant sur les perspectives à court terme dépendent dans une large mesure du déroulement de la transition politique et de l'évolution de la situation économique des principaux partenaires commerciaux du pays. Les disparités sociales et économiques considérables qui ont été héritées du passé, le chômage élevé, ainsi que les déficits extérieur et budgétaire qui se creusent, sont des défis importants et immédiats auxquels la Tunisie doit faire face et s’y attaquer. »

« La mise en œuvre rapide du programme de réformes établi par le pays pour stabiliser l'économie à court terme, favoriser une croissance plus élevée et inclusive et protéger les populations les plus vulnérables, est essentielle pour rétablir la confiance des investisseurs, accroître les réserves de change et rendre l'économie mieux à même de résister à des chocs éventuels. Des mesures importantes ont déjà été prises pour réduire la vulnérabilité : la Banque Centrale a resserré la politique monétaire afin de maîtriser l'inflation et assoupli le taux de change. Les autorités, pour leur part, ont réduit les subventions énergétiques afin de préserver la viabilité des finances publiques. »

«Les autorités encourageront une croissance tirée par le secteur privé et réduiront les disparités économiques et sociales régionales en s'attaquant aux facteurs de vulnérabilité importants dans le secteur bancaire, augmentant les investissement publics propices à la croissance et en opérant de vastes réformes structurelles, notamment la réforme de l'impôt et un nouveau code d'investissement. Il sera essentiel de renforcer le dispositif de protection sociale afin de protéger les populations les plus vulnérables des effets de ces réformes. »

« Le potentiel de croissance à long terme de la Tunisie est considérable. L'exécution des réformes structurelles prévues, conjuguée aux forces du pays, à savoir une main-d’œuvre avec un niveau d'instruction élevé et une économie ouverte, permettra à la Tunisie de débloquer ce potentiel et de réaliser une croissance plus élevée et plus inclusive. »

« Le FMI reste pleinement déterminé à appuyer ces efforts à travers des concours financiers sous l'accord de confirmation récemment approuvé, des conseils en matière de politique économique et une assistance technique. »



DÉPARTEMENT DE LA COMMUNICATION DU FMI

Relations publiques    Relations avec les médias
Courriel : publicaffairs@imf.org Courriel : media@imf.org
Télécopie : 202-623-6220 Télécopie : 202-623-7100