Déclaration au terme d’une mission des services du FMI au Tchad

Communiqué de presse n° 13/352
Le 19 Septembre 2013

Une mission des services du Fonds Monétaire International (FMI) conduite par M. Mauricio Villafuerte a séjourné à N’Djamena du 11 au 19 septembre 2013 pour effectuer la première évaluation dans le cadre du Programme de référence approuvé en juillet dernier. La mission a rencontré le Premier Ministre, le Ministre des Finances et du Budget, le Ministre de l’Économie, du Plan et de la Coopération Internationale, le Ministre de l’Énergie et du Pétrole, le Ministre des Infrastructures et des Équipements, le Ministre de l’Urbanisme, de l’Habitat, de Affaires foncières et du domaine, le Secrétaire Général de la Présidence, le Directeur National de la BEAC, d’autres hauts cadres de l’administration, les partenaires au développement et le secteur privé.

A la fin de cette mission, M. Mauricio Villafuerte a fait la déclaration suivante :

« Les résultats macroéconomiques de cette année ont jusqu’à présent été globalement conformes aux prévisions du programme économique du gouvernement. Après un fort taux de croissance économique de 9% en 2012, la croissance réelle du PIB devrait ralentir pour atteindre 4 pour cent en 2013. Cette décélération est due à un retour de la production agricole à son niveau tendanciel et à des problèmes techniques inattendus survenus dans les champs pétroliers au cours du premier semestre de l’année, qui feront plus que contrebalancer les effets positifs de la production accrue provenant des nouveaux champs exploités par d’autres sociétés pétrolières. Toutefois, l’incidence de volumes d’exportation plus faibles sur les recettes budgétaires devrait, selon les estimations, être largement compensée par des prix internationaux du pétrole supérieurs aux prévisions initiales. La baisse des prix des produits alimentaires (réduction de 6 pour cent entre juillet 2012 et juillet 2013) a fait en sorte que le taux d’inflation moyen sur 12 mois diminue de 7,5 pour cent en décembre 2012 à 2 pour cent en août 2013.

« Dans le cadre du Programme de référence, les résultats en termes de politiques ont été solides jusqu’à présent cette année. L’objectif fixé pour le déficit primaire hors pétrole pour fin juin a été atteint grâce à l’augmentation des recettes non pétrolières et à un contrôle strict des dépenses, et le gouvernement est en voie d’atteindre la réduction ciblée du déficit primaire hors pétrole, établi à 18,1 pour cent du PIB hors pétrole en 2013 (contre 19,2 pour cent en 2012). Tous les autres indicateurs quantitatifs pour fin juin ont également été satisfaisants, à l’exception du plafond des financements intérieurs nets effectués par le gouvernement. Toutefois, une grande partie du dépassement devrait être éliminé dans les mois à venir lorsque le retard sera rattrapé avec le placement prévu de titres en monnaie locale sur les marchés régionaux.

« Le projet de budget 2014 cible, de manière appropriée, une réduction plus importante du déficit primaire hors pétrole, en prenant appui sur la consolidation budgétaire progressive réalisée ces dernières années, et il est conforme aux objectifs de réduction de la pauvreté (tels qu’ils sont définis dans le Plan national de développement 2013 – 2015) et à la viabilité financière à long terme du pays.

« La mission a également examiné la mise en œuvre du programme de réforme des finances publiques, qui vise à assurer la discipline dans les dépenses et à améliorer la mobilisation des recettes non pétrolières. Pour appuyer cette réforme, des missions d’assistance technique du Département des finances publiques du FMI sur les administrations fiscales et douanières, et la gestion des finances publiques, ont également séjourné au Tchad ces dernières semaines pour examiner les plans d’actions des autorités dans ces domaines et faire des recommandations dans le cadre des prochaines étapes des réformes.

« La mission remercie les autorités tchadiennes pour leur hospitalité et pour les discussions constructives qu’ont eues les deux parties. »



DÉPARTEMENT DE LA COMMUNICATION DU FMI

Relations publiques    Relations avec les médias
Courriel : publicaffairs@imf.org Courriel : media@imf.org
Télécopie : 202-623-6220 Télécopie : 202-623-7100