Déclaration de fin de mission du FMI en Côte d'Ivoire

Communiqué de presse no 07/100 (F)
Le 16 mai 2007

La mission du FMI en Côte d'Ivoire a publié le communiqué suivant le 15 mai 2007 :

« Suite aux discussions initiales avec les autorités ivoiriennes à Washington à la mi-avril, une mission du FMI-jointe par celles de la Banque mondiale et de la Banque africaine de développement-a séjourné à Abidjan du 30 avril au 15 mai. La mission a continué les discussions avec les autorités sur une Assistance d'Urgence Post Conflit (AUPC) du FMI. La mission a également conduit les consultations annuelles sur l'économie ivoirienne prévue par l'Article IV des Statuts du FMI. Dans ce cadre, la mission a rencontré des représentants de la société civile, du secteur privé et des autres bailleurs de fonds.

« La mission a été encouragée par les progrès enregistrés au plan politique, notamment le début de mise en œuvre de l'Accord de Ouagadougou. Elle a noté que malgré l'impact négatif de plus de 4 années de crise politique, économique et sociale, l'économie a montré une certaine résistance, ce qui est encourageant pour la relance économique et sociale à moyen terme. Cependant, les défis dans l'immédiat sont grands : retrouver le chemin de la croissance, facteur essentiel à la réduction de la pauvreté de la population ; mettre en œuvre des politiques budgétaires qui protègent les dépenses sociales ; et améliorer davantage la transparence dans la gestion des ressources publiques, notamment dans l'exécution du budget et les secteurs de l'énergie et du café/cacao.

« Dans le contexte des discussions sur une AUPC, la mission a examiné avec le gouvernement le cadrage budgétaire pour 2007, y compris les efforts de mobilisation de recettes et les besoins financiers des programmes liés à la sortie de la crise tels que le Désarmement, la Démobilisation et la Réinsertion (DDR), le redéploiement de l'administration, l'identification de la population et l'organisation des élections. La mission a discuté des options pour couvrir l'écart de financement, d'environ 400 million de dollars des E.U. en 2007, avec l'appui des partenaires extérieurs. La rigueur et la transparence dans la gestion des ressources publiques ont été au cœur des discussions, avec un accent sur les mesures à court et moyen termes. Par exemple, la publication régulière des données relatives à l'exécution du budget; la réorientation des dépenses vers les besoins de réunification et de la réhabilitation (en diminuant les dépenses non essentielles); et l'amélioration de la transparence dans la mobilisation et l'utilisation des ressources pétrolières et du secteur café/cacao.

« Les négociations ont abouti à un accord de principe sur les grandes lignes d'un programme économique pour 2007 qui pourrait être soutenu par une AUPC, dès que certains préalables seront en place, y compris notamment des progrès notables dans le désarmement, le redéploiement et le redémarrage du processus d'identification. L'AUPC dépendra aussi de l'existence d'un effort international concerté pour aider la Côte d'Ivoire à financer les programmes de sortie de crise. La mission est encouragée par les mesures déjà prises par le Gouvernement pour démarrer ces processus, ainsi que par les accords de principe pour apurer les arriérés vis-à-vis de la Banque mondiale et la BAD.

« La mission réitère que le FMI reste prêt à appuyer la Côte d'Ivoire dans ses efforts. »



DÉPARTEMENT DE LA COMMUNICATION DU FMI

Relations publiques    Relations avec les médias
Courriel : publicaffairs@imf.org Courriel : media@imf.org
Télécopie : 202-623-6220 Télécopie : 202-623-7100