Mode de sélection du Directeur général

le 1 septembre 2016

Le Directeur général du FMI préside le Conseil d’administration et dirige les services de l’institution. Il est nommé par le Conseil d’administration pour un mandat renouvelable de cinq ans. Le Conseil d’administration peut élire un Directeur général à la majorité des suffrages exprimés. Dans le passé, il a procédé par consensus.

Fonctions du Directeur général

Selon les Statuts du FMI , «le Directeur général est le chef des services du Fonds et il gère les affaires courantes sous la direction du Conseil d’administration. Sous le contrôle général du Conseil d’administration, il est responsable de l’organisation des services, et de la nomination et de la révocation des fonctionnaires du Fonds.»

Le Directeur général est assisté par un Premier Directeur général adjoint et trois Directeurs généraux adjoints . Il nomme les Directeurs généraux adjoints.

Mode de sélection

Le Conseil d’administration du FMI, composé de 24 membres, est chargé de sélectionner le Directeur général . Selon la pratique établie, les administrateurs peuvent présenter un candidat. Depuis le processus de sélection de 2011, les gouverneurs du FMI peuvent également présenter des candidatures.

En 2011, le Conseil d’administration a adopté un processus renforcé pour contribuer à la sélection du Directeur général selon une procédure fondée sur l’ouverture, la transparence et le mérite. Le Conseil d’administration a adopté la même procédure pour la sélection de 2016.

Cette procédure réunit les éléments suivants :

Profil du candidat

· La personne choisie pour occuper le poste de Directeur général devra avoir un parcours exceptionnel dans le domaine de la politique économique à un niveau de haute responsabilité.

· Elle aura à son actif une remarquable carrière professionnelle, aura démontré les aptitudes de gestion et de diplomatie requises pour diriger une institution d’envergure mondiale, et sera ressortissante d’un des pays membres du FMI.

· En qualité de directeur des services du FMI et de Président du Conseil d’administration, le candidat devra être en mesure de donner une orientation stratégique aux activités d’une équipe caractérisée par son haut calibre, sa diversité et son dévouement. Il devra en outre être profondément déterminé à promouvoir les objectifs du FMI en encourageant le consensus sur les grandes questions de politique générale et de nature institutionnelle, notamment par une étroite collaboration avec le Conseil d’administration, sous l’autorité duquel il devra s’acquitter de ses responsabilités.

· Le candidat aura une connaissance confirmée du FMI et des enjeux de politique économique auxquels sont confrontés les pays membres de l’institution dans leur diversité. Il sera fermement attaché à la coopération multilatérale, dont il appréciera l’importance, et aura une capacité d’objectivité et d’impartialité éprouvée. Enfin, il sera aussi capable de communiquer avec efficacité.

Établissement d’une liste restreinte

À la fin de la période de nomination, le Secrétaire du FMI annonce au Conseil d’administration le nom des personnes désignées qui ont confirmé leur souhait de faire acte de candidature. Le Conseil d’administration établit sur cette base une liste restreinte de trois candidats en tenant compte du profil décrit plus haut, sans préférence géographique. La liste restreinte est publiée par le FMI.

Sélection du candidat retenu

Le Conseil d’administration s’entretient avec les candidats figurant sur la liste restreinte au siège du FMI, à Washington.

Par la suite, le Conseil se réunit pour examiner les atouts des candidats et procéder à une sélection. Bien que le Conseil d’administration puisse sélectionner un candidat à la majorité des voix exprimées, il se fixe pour objectif de sélectionner le Directeur général par consensus, comme cela a été le cas lors de précédentes sélections.

Le 5 juillet 2011, au terme d’un processus de sélection d’une durée de 6 semaines qui avait débuté le 20 mai 2011, Christine Lagarde a été nommée au poste de Directeur général du FMI pour une durée de cinq ans. Elle est ainsi devenue le onzième Directeur général de l’institution depuis sa création en 1947. Le 19 février 2016, à l’issue d’un processus de sélection qui avait débuté le 21 janvier 2016, Christine Lagarde a été nommée pour un second mandat de cinq ans à compter du 5 juillet 2016.