Bulletin du FMI : Accès en ligne gratuit aux données économiques du FMI

le 26 janvier 2015

  • Les ressources électroniques du FMI accessibles gratuitement par tous
  • Une nouvelle plate-forme de données permet aux utilisateurs de télécharger et de partager les données
  • Des données de qualité sont essentielles pour étayer une prise de décision éclairée

A compter de début 2015, le FMI met ses données économiques en ligne à la disposition de tous gratuitement. Les utilisateurs ont accès à une multitude de ressources macroéconomiques qui couvrent tous les secteurs d’activités d’une grande partie des pays membres de l’organisation.

photo: Ingram Publishing/Newscom

La nouvelle plate-forme de données du FMI permet aux utilisateurs de télécharger et de partager les ressources (photo: Ingram Publishing/Newscom)

Données en libre accès

Grâce à des données de qualité, les décideurs sont mieux à même de détecter et de gérer les vulnérabilités macroéconomiques et financières. Le programme du FMI de libre accès aux données électroniques vise à encourager l’utilisation maximale de ces ressources et à favoriser une plus grande transparence et une prise de décision plus éclairée.

Le programme de libre accès aux données «aidera tous ceux qui travaillent à partir de nos informations à mieux tirer parti de ces ressources statistiques indispensables, qu’il s’agisse des chiffres budgétaires ou des données sur la balance des paiements, des statistiques de la dette ou des indicateurs mondiaux fondamentaux», a déclaré Christine Lagarde, Directrice générale du FMI, en annonçant cette nouveauté lors du deuxième Forum statistique du FMI qui s’est tenu récemment.

Nouvelle plate-forme de données

Pour faciliter ce passage à l’accès libre et gratuit aux données, le FMI a lancé un nouveau portail : il s’agit d’une plate-forme enrichie de diffusion, permettant aux utilisateurs de rechercher des séries chronologiques, d’accéder aux portails et de créer des visualisations, ou encore de découvrir des séries de données, d’être tenus informés des données, ou de trouver des documents connexes, pour ne citer que quelques-unes de ses fonctionnalités. Les séries chronologiques peuvent être rassemblées dans un fichier pour faciliter une analyse approfondie.

Avec cette nouvelle plate-forme, le FMI améliore la diffusion de ses données et de ses statistiques auprès de ses pays membres et des utilisateurs du monde entier qui ont ainsi accès à un vaste éventail de ressources macroéconomiques, rassemblées conformément aux méthodologies statistiques acceptées à l’échelle internationale, et comparables d’un pays à l’autre.

Cette plate-forme assure de meilleures visualisations dynamiques qui présentent les évolutions temporelles et les interactions entre les données. Elle permet d’illustrer les descriptions et d’approfondir l’analyse de chaque donnée, garantissant aux utilisateurs une expérience personnalisée de recherche.

Grâce à cette nouvelle plate-forme, les utilisateurs peuvent visualiser, télécharger, rechercher et partager des données.

Séries de données illimitées

Les ressources du FMI étaient déjà pour la plupart en libre accès, mais traditionnellement, certaines n’étaient accessibles que sur abonnement, notamment les données rassemblées dans les publications suivantes : Statistiques financières internationales, Statistiques sur l’orientation des échanges, Statistiques de la balance des paiements, et Statistiques de finances publiques. Le FMI ne facture plus désormais ses séries de données électroniques, mais ses publications imprimées resteront payantes pour couvrir les coûts d’impression et d’envoi.

Les nouvelles données en accès illimité sont notamment:

• Les Statistiques financières internationales (International Financial Statistics, IFS). Cette publication est un recueil complet de statistiques internationales continuellement actualisées, sur tous les aspects de la finance nationale et internationale. Elle rassemble, pour la plupart des pays du monde, les données actuelles nécessaires pour analyser les problèmes de paiements internationaux, d’inflation, de déflation, avec notamment des données monétaires et bancaires, des données sur les taux de change, les liquidités internationales, les taux d’intérêt, les prix, la production, les transactions internationales, les comptes publics et les comptabilités nationales.

• Les Statistiques de la balance des paiements (Balance of Payments Statistics, BOP/IIP). Cette publication contient les données relatives à la balance des paiements et à la position extérieure globale (PEG) des différents pays, états et autres entités qui les déclarent, et présente des totaux régionaux et mondiaux des grandes composantes de la balance des paiements, avec un historique remontant jusqu’à 1960.

• Les Statistiques de finances publiques (Government Finance Statistics, GFS). Les statistiques annuelles exhaustives de finances publiques portent sur tous les niveaux des administrations publiques : les administrations locales, d’États fédérés, centrales et publiques. Ces données sont complétées par des métadonnées, qui présentent la structure institutionnelle des administrations publiques, avec les opérations financières budgétaires et extrabudgétaires des États, en remontant jusqu’à 1990.

• Les Statistiques sur l’orientation des échanges (Direction of Trade Statistics, DOTS). Les statistiques sur l’orientation des échanges montrent la valeur des exportations et des importations entre les pays et régions et leurs partenaires commerciaux, en remontant jusqu’à 1980. Les données communiquées sont complétées par des estimations, lorsque les informations ne sont pas disponibles, pour dresser un tableau du commerce mondial.

Pour de meilleures prises de décision

Les données sont cruciales pour faciliter une prise de décision judicieuse. Sans données économiques fiables et actualisées, les observateurs ont des difficultés à détecter les virages que prend une économie ou à percevoir les risques imminents qui nécessitent de rectifier le tir ou de changer de cap. «Le FMI continuera d’être une source fondamentale d’informations ouvertes à tous et indispensables pour étayer des prises de décision éclairées», a affirmé Madame Lagarde.


Montrer commentaires

Laisser vos commentaires

Les commentaires sont modérés