Le Centre Régional d’Assistance Technique du FMI pour l’Afrique de l’Ouest Attend une Hausse Significative des Activités pour l’Année Prochaine

Communiqué de presse n° 13/168
le 29 avril, 2013

Le centre régional d’assistance technique du FMI pour l’Afrique de l’Ouest a gardé le cap au cours d’une année mouvementée et prévoit une hausse significative des activités pour l’année prochaine; l’évaluation indépendante souligne la pertinence et l’effectivité de l’assistance technique délivrée.

Les membres du Comité d’Orientation de l’AFRITAC de l’Ouest se sont réunis à Abidjan le 29 avril 2013 sous la présidence du Sénégal pour examiner l’exécution du programme de travail pour l’exercice financier qui s’achève, approuver le programme de travail pour le prochain exercice, et discuter les conclusions de l’évaluation indépendante. Des représentants de neuf pays membres (sur dix),1 des institutions régionales (la Banque Centrale des États de l’Afrique de l’Ouest—BCEAO; la Commission de l’Union Economique et Monétaire de l’Afrique de l’Ouest—UEMOA; et l’Observatoire Économique et Statistique d’Afrique Subsaharienne—AFRISTAT), de la plupart des donateurs (Banque africaine de développement, Canada, France, coopération allemande, et Union européenne) et des services du FMI étaient présents.

Ouvrant les travaux du comité d’orientation, Monsieur Abdourahmane Cisse, directeur de cabinet du ministre délégué auprès du Premier Ministre de la Côte d’Ivoire, chargé de l’économie et des finances, a souligné la qualité et la flexibilité des appuis techniques du centre dont son pays a bénéficié. Il a rendu hommage au rôle crucial de l’assistance technique fournie par le centre pour mettre en œuvre le programme de réformes du gouvernement de Côte d’Ivoire et renforcer les capacités des administrations économiques et financières de son pays, notamment la mise en place du système d’analyse de risques en douane pour accélérer les procédures de dédouanement ; le renforcement des capacités de son ministère à mener des analyses de viabilité de la dette et à formuler des stratégies d’endettement à moyen terme; et le projet d’amélioration des indicateurs conjoncturels et à la production de comptes nationaux trimestriels. Il s’est monté convaincu que les travaux du comité d’orientation ouvriront la voie à un déploiement supplémentaire de ressources et une efficacité encore accrue du centre afin d’accélérer le renforcement des capacités des pays de la région et de soutenir leurs efforts d’intégration au sein de l’Union économique et monétaire ouest-africaine.

A l’issue de la réunion, Monsieur Aliou Faye, directeur du Centre d’études des politiques pour le développement et représentant du Ministre des Finances du Sénégal, président du Comité d’orientation d’AFRITAC de l’Ouest, et Jean

Le Dem, directeur d’AFRITAC de l’Ouest, ont fait la déclaration commune suivante :

« Les membres du Comité d’orientation d’Afrique de l’Ouest ont salué la performance du centre durant l’exercice financier en cours, notamment le maintien de cap en dépit d’une année tumultueuse marquée par les troubles au Mali et en Guinée-Bissau, le déménagement anticipé du centre à Abidjan, et le renouvellement des deux tiers de son personnel. Notant la baisse limitée du volume de l’assistance technique par rapport à celui de l’année dernière et l’accélération des activités au cours du deuxième semestre, ils ont exprimé leur confiance dans la capacité du centre à développer ses activités pendant le prochain exercice pour répondre aux larges besoins de ses États-membres.

Le Comité d’orientation a souligné les résultats obtenus dans certains pays-membres grâce aux appuis du centre, notamment la mise en place de directions des enquêtes douanières et de procédures de contrôle après dédouanement, le lancement effectif de directions des impôts pour les moyennes entreprises, l’élaboration d’outils de prévision de la masse salariale, la production de comptes nationaux aux normes internationales, et la formulation de stratégies de la dette à moyen terme.

Le Comité d’orientation a approuvé un programme de travail pour l’exercice financier 2014 qui marque la continuité des appuis techniques du centre dans le cadre de nombreux projets d’assistance technique pluriannuels ainsi que le développement des activités du centre dans plusieurs domaines. Parmi ceux-ci des mentions particulières ont été faites de l’appui aux institutions régionales, notamment pour la mise en œuvre des normes internationales dites Bâle 2 et le renforcement des capacités en matière de supervision bancaire ; et du développement d’appuis à l’analyse et la prévision macroéconomiques.

Le Comité d’orientation a salué l’appréciation très positive de l’évaluation du centre qui lui a été présenté au cours de la réunion en matière de pertinence, d’efficacité et d’efficience. Ont été appréciés également les progrès sensibles enregistrés depuis l’évaluation précédente de 2008 dans ces trois domaines ainsi que dans la pérennité de l’assistance technique, et cela malgré un contexte difficile marqué par des financements en deçà de la programmation et des perturbations des plans de travails dues aux troubles politiques dans la région. Les consultations actives avec les pays-membres , la bonne coordination avec les services du FMI et les autres partenaires au développement dans la région ont « permis au centre de produire un ensemble très pertinent de projets d’assistance technique. » Le Comité d’orientation a discuté les recommandations de l’évaluation pour axer d’avantage la gestion du centre sur les résultats (une approche déjà adoptée par AFRITAC de l’Ouest, le premier des centres régionaux d’assistance technique du FMI à avoir introduit des cadres logiques pour ses projets pluriannuels), notamment dans la conception, l’exécution et le suivi des projets, afin d’obtenir des résultats mesurables et durables. »

Contexte

Le centre est membre de l’initiative AFRITAC, regroupant cinq centres régionaux d’assistance technique en Afrique subsaharienne. Cette initiative est née en 2002 à la suite de la demande formulée par les décideurs politiques africains réunis au sein du Nouveau Partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD) à l’endroit du FMI pour les aider à renforcer les capacités institutionnelles et humaines de leurs États dans la conception et la mise en place de politiques économiques à même d’accélérer la croissance économique et de juguler la pauvreté. Lancé en 2003, AFRITAC de l’Ouest est basé à Abidjan depuis 2012. Il intervient dans les domaines de compétence du FMI : administrations douanière et fiscale, gestion des dépenses, statistiques macroéconomiques et financières, gestion de la dette publique et supervision et contrôle bancaires. Les activités de l’AFRITAC de l’Ouest sont réalisées essentiellement sous la forme de missions d’assistance technique, d’ateliers nationaux, et de séminaires régionaux au profit des pays membres et des organisations régionales (notamment commission de l’UEMOA et BCEAO).

Liens utiles :

AFRITAC de l’Ouest

Assistance technique du FMI

Centres régionaux d'assistance technique du FMI


1 Les pays members de l’AFRITAC de l’Ouest sont: le Benin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, la Guinée, la Guinée-Bissau, le Mali, la Mauritanie, le Niger, le Sénégal, et le Togo.



DÉPARTEMENT DE LA COMMUNICATION DU FMI

Relations publiques    Relations avec les médias
Courriel : publicaffairs@imf.org Courriel : media@imf.org
Télécopie : 202-623-6220 Télécopie : 202-623-7100