Déclaration d'une mission du FMI en République de Madagascar

Communiqué de presse no 07/217
Le 3 octobre 2007

Une mission du Fonds monétaire international (FMI) a séjourné à Madagascar du 20 septembre au 3 octobre 2007 pour avoir des entretiens avec les autorités dans le cadre des deuxième et troisième revues de l'accord avec le FMI au titre de la Facilité pour la réduction de la pauvreté et pour la croissance (FRPC)1. M. George Tsibouris, Chef de mission pour Madagascar, a fait aujourd'hui la déclaration ci-après à Antananarivo:

«Ces deux dernières semaines, l'équipe du FMI a eu des entretiens constructifs avec le Ministre des finances et du budget, M. Benjamin Radavidson, le Ministre de l'économie, du plan, du secteur privé et du commerce, M. Harison Randriarimanana, le Gouverneur de la Banque centrale de Madagascar, M. Frédéric Rasamoely, et d'autres hauts fonctionnaires du Gouvernement de la République de Madagascar. Elle a aussi rencontré des représentants du secteur privé, des organisations non gouvernementales, des syndicats et des bailleurs de fonds.

Sous l'impulsion du Plan d'action pour Madagascar (PAM) lancé à la fin de l'année dernière, l'économie a continué d'afficher de bons résultats et l'application du programme budgétaire et monétaire des autorités se poursuit comme prévu. Ces bons résultats sont dus dans une large mesure à des politiques macroéconomiques prudentes, à la mise en chantier de vastes projets miniers et à l'avancement des réformes structurelles. L'inflation a poursuivi son mouvement de baisse, aidée en cela par l'appréciation nominale de la monnaie, d'importants flux d'investissements directs étrangers ayant accru la demande d'ariary et renforcé les réserves de change de la banque centrale. En même temps, l'augmentation de la liquidité a entraîné une forte baisse des taux des bons du Trésor. La croissance économique va probablement s'accélérer encore en 2008 et l'inflation va continuer de baisser.

La mission est parvenue à un accord préliminaire avec les autorités sur un ensemble de mesures de nature à soutenir l'exécution du programme pendant le reste de l'année 2007 et en 2008. Ces mesures sont les suivantes : i) un budget prudent pour 2008, qui prévoit une simplification du code des impôts afin d'élargir la base d'imposition et de renforcer la justice fiscale; ii) la poursuite de la réforme des administrations fiscale et douanière; iii) le renforcement de la gestion des finances publiques; iv) une politique monétaire suffisamment rigoureuse pour ancrer l'inflation en-dessous de 10 %; et v) des mesures visant à encourager la croissance du secteur privé, notamment à répondre au besoin urgent de restructurer et de redresser l'entreprise de services publics (JIRAMA).

Les discussions sur la deuxième et la troisième revues du programme FRPC se poursuivront pendant l'Assemblée annuelle du FMI à Washington, en octobre 2007.


1 La FRPC est le guichet concessionnel du FMI pour les pays à faible revenu. Les prêts accordés au titre de la FRPC sont assortis d'un taux d'intérêt annuel de 0,5 % et sont remboursables sur dix ans, avec un différé d'amortissement de cinq ans et demi pour le principal.



DÉPARTEMENT DE LA COMMUNICATION DU FMI

Relations publiques    Relations avec les médias
Courriel : publicaffairs@imf.org Courriel : media@imf.org
Télécopie : 202-623-6220 Télécopie : 202-623-7100