Déclaration de la mission du FMI en République de Guinée

Communiqué de presse n° 08/68 (F)
le 2 avril 2008

Une mission du FMI conduite par M. Le Dem a séjourné en République de Guinée du 20 mars au 2 avril 2008 pour mener des entretiens dans le cadre de la première revue de l'accord au titre de la facilité pour la réduction de la pauvreté et pour la croissance (FRPC). Cet accord a été approuvé par le Conseil d'administration du FMI en décembre 2007. La mission a rencontré le Premier Ministre, M. Kouyaté, le Président de l'Assemblée Nationale M. Somparé, le Ministre de l'Économie, des Finances et du Plan, M. Doré, le Ministre du Contrôle économique et financier, de l'Éthique et de la Transparence, M. Diallo, le Ministre des Mines et de la Géologie, M. Kanté, le Ministre l'Industrie, du Commerce, du Tourisme et de l'Artisanat, M.  Traoré, le Gouverneur de la Banque centrale, M. Bangoura, des hauts fonctionnaires de l'État et de la banque centrale, ainsi que des représentants du secteur privé, des syndicats, de la société civile et des bailleurs de fonds extérieurs.

La mission a fait la déclaration suivante à Conakry aujourd'hui :

« Après une croissance du PIB réel d'environ 1,8 % en 2007, l'activité économique devrait connaître un net rebond pour s'établir autour de 4 ½ % en 2008, en s'appuyant sur plusieurs grands projets d'investissement directs notamment dans le secteur minier. La mise en œuvre des politiques budgétaire et monétaire prudentes appliquées à partir du deuxième trimestre de 2007 ont permis une baisse rapide de l'inflation. Les créanciers membres du Club de Paris ont signé un nouvel accord de restructuration de la dette avec la Guinée en janvier 2008. Cet accord prévoit un traitement généreux des arriérés extérieurs et du service de la dette au cours des trois prochaines années. La position extérieure du pays demeure cependant fragile.

« Des progrès ont été accomplis dans la réalisation des objectifs du programme appuyé par la FRPC et dans la mise en œuvre des réformes structurelles pour assainir la gestion des finances publiques et des opérations de la banque centrale. La mission a invité les autorités à renforcer la coopération entre le ministère des finances et la banque centrale afin de mieux respecter les objectifs du programme, notamment en évitant d'accumuler des arriérés extérieurs et de contracter des emprunts extérieurs à des conditions non concessionnelles tout en reconstituant les réserves internationales de la Guinée.

« Au cours des entretiens sur la politique budgétaire pour 2008, la mission a recommandé aux autorités de prendre des mesures pour stimuler la productivité des agences chargées du recouvrement des recettes et élargir la base d'imposition. A cet égard, la décision récente de rétablir les pré-inspections des importations par un cabinet indépendant va dans la bonne direction.

« La gestion macroéconomique est rendue plus difficile par la hausse plus importante que prévue des prix internationaux de l'énergie et des produits de base. La mission considère que l'effort du gouvernement pour aligner les prix intérieurs des produits pétroliers sur les prix internationaux est essentiel pour maintenir l'équilibre des finances publiques. En vue d'atténuer les effets de ces chocs externes sur les populations pauvres, la mission a recommandé que les mesures soient ciblées avec soin sur les groupes vulnérables, sans perdre de vue l'exigence de viabilité budgétaire.

« Les entretiens se poursuivront à Washington à l'occasion des réunions de printemps du FMI et de la Banque mondiale, en vue de la conclusion de la revue de l'accord.

« La mission tient à remercier les autorités de leur hospitalité et des entretiens fructueux qui ont pu avoir lieu. »



IMF EXTERNAL RELATIONS DEPARTMENT

Public Affairs    Media Relations
E-mail: publicaffairs@imf.org E-mail: media@imf.org
Fax: 202-623-6220 Phone: 202-623-7100