Déclaration à la presse de la mission du FMI au Canada

Communiqué de presse n° 09/401(F)
Le 12 novembre 2009

Le 12 novembre 2009, Charles Kramer, Chef de mission du FMI pour le Canada, a diffusé la déclaration suivante à l’issue d’une visite de cinq jours des services du FMI au Canada1.

«Les perspectives économiques du Canada s’améliorent. Les indicateurs font apparaître un redémarrage modeste de l’activité économique au second semestre de 2009, qui fait suite au net recul enregistré pendant la récession. On observe une normalisation régulière des conditions financières, marquée par la réduction des écarts de crédit et la diminution du coût des emprunts jusqu’à des niveaux peu élevés. Compte tenu de la sous-utilisation considérable des ressources, les pressions inflationnistes sont modérées. Malgré la volatilité des marchés et une conjoncture économique peu favorable, les établissements financiers ont bien résisté pendant toute la récession, grâce à une réglementation rigoureuse et à des pratiques bancaires fondées sur la prudence.

L’amélioration des perspectives économiques s’explique à la fois par la reprise mondiale et l’orientation fortement expansionniste de la politique économique. Dans plusieurs pays partenaires, les conditions financières se sont stabilisées, le commerce a rebondi et l’activité économique s’est affermie. Dans le même temps, le vaste programme de relance budgétaire du Canada et l’assouplissement sans précédent de sa politique monétaire soutiennent la demande intérieure. Dans ce contexte, l’économie du Canada est relativement bien placée pour reprendre son expansion, d’autant plus que les bilans des ménages et des établissements financiers y sont plus solides que dans de nombreux autres pays.

Cela dit, compte tenu des risques qui se profilent à l’horizon, il sera essentiel que la politique macroéconomique reste hautement accommodante tant que la reprise économique ne sera pas fermement enclenchée. Au nombre des risques figurent notamment la croissance plus faible que prévu de l’économie mondiale et la poursuite de l’appréciation du dollar canadien. Entretemps, il est possible, en expliquant de façon continue la stratégie de retrait progressif des mesures de relance extraordinaires, de renforcer l’assurance que la sortie de crise pourra s’opérer sans à-coups une fois que la reprise sera résolument engagée.

La résilience du Canada témoigne de la solidité et de la crédibilité des structures qui sous-tendent sa politique économique et qui ont permis au pays de réagir de façon anticipatoire à la crise mondiale. Bien que les perspectives économiques ne soient pas exemptes de risques, l’application continue de mesures de soutien pendant que l’économie se redresse peut faciliter le retour rapide à une croissance soutenable.»


1 Les visites que les services du FMI effectuent dans les pays sont des missions informelles qui ont généralement pour but de recueillir des informations actualisées sur l’évolution récente et les perspectives économiques du pays.



DÉPARTEMENT DE LA COMMUNICATION DU FMI

Relations publiques    Relations avec les médias
Courriel : publicaffairs@imf.org Courriel : media@imf.org
Télécopie : 202-623-6220 Télécopie : 202-623-7100