Visite de John Lipsky, Premier Directeur général adjoint, au Liberia et au Ghana

Communiqué de presse n° 10/28
Le 10 février 2010

M. John Lipsky, Premier Directeur général adjoint du Fonds monétaire international (FMI), se rendra à Monrovia, Liberia, du 14 au 16 février, puis à Accra, Ghana, les 16 et 17 février. Il y rencontrera les responsables nationaux et les relais d’opinion locaux pour traiter des perspectives économiques des deux pays.

À Monrovia, M. Lipsky rencontrera les membres du gouvernement et les parlementaires, de même que les représentants de la communauté internationale et du secteur privé. Les débats se centreront sur les mesures propres à aider le Liberia à surmonter l’impact de la crise financière, promouvoir la croissance et mener à terme l’initiative de désendettement appuyée par le FMI. M. Lipsky rencontrera également les étudiants de l’Université du Liberia.

À Accra, M. Lipsky s’entretiendra avec les dirigeants politiques et l’équipe économique. Les échanges porteront sur les perspectives du pays dans le contexte du programme économique actuellement mis en œuvre par les autorités avec l’appui du FMI au titre de la facilité élargie de crédit (FEC)1. Les discussions couvriront aussi la préparation d’une nouvelle étape de l’évolution de l’économie ghanéenne : celle de la production de pétrole. M. Lipsky rencontrera les parlementaires et participera à une table ronde avec les organisations de la société civile.

Dans les deux pays M. Lipsky abordera l’impact de la crise économique mondiale sur les pays africains, leur riposte et le partenariat envisageable avec le FMI pour les aider à renouer avec un développement et une croissance durables. Durant l’année écoulée, le FMI a fortement intensifié ses concours en faveur des pays africains pour les aider à faire face aux retombées de la crise financière. Il a en outre rationalisé son dispositif de prêts concessionnels en faveur des pays à faible revenu, dont la plupart se trouvent en Afrique.


1 La facilité élargie de crédit (FEC), qui a remplacé la facilité pour la réduction de la pauvreté et pour la croissance (FRPC) comme principal outil dont dispose le FMI pour apporter un soutien financier à moyen terme aux pays à faible revenu, est caractérisée par des plafonds d’accès plus élevés, des conditions de financement plus concessionnelles, une plus grande souplesse dans la conception des programmes qu’elle appuie, et une conditionnalité à la fois plus simple et mieux ciblée. Le taux d’intérêt des financements accordés au titre de la FEC est de 0 %, avec un différé d’amortissement de cinq ans et demi et une échéance maximale de dix ans. Le FMI revoit tous les deux ans les taux d’intérêt de toutes les facilités concessionnelles.



DÉPARTEMENT DE LA COMMUNICATION DU FMI

Relations publiques    Relations avec les médias
Courriel : publicaffairs@imf.org Courriel : media@imf.org
Télécopie : 202-623-6220 Télécopie : 202-623-7100