Déclaration de la Directrice générale du FMI, Christine Lagarde, au terme d’une visite en Côte d’Ivoire

Communiqué de presse n° 13/03
Le 8 janvier 2013

Mme Christine Lagarde, Directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), a aujourd’hui rendu publique à Abidjan la déclaration suivante, au terme de sa visite en Côte d’Ivoire :

«Je me réjouis d’avoir effectué ma première visite en Côte d’Ivoire en qualité de Directrice générale du FMI, et d’avoir bénéficié de la chaleureuse hospitalité du peuple ivoirien. Je tiens à remercier le Président de la République, M. Alassane Ouattara, le Premier Ministre et ministre des Finances, M. Daniel Kablan Duncan; le ministre des Affaires étrangères, M. Charles Koffi Dibby; Mme Nialé Kaba, ministre auprès du Premier ministre, chargée de l’Économie et des finances, ainsi que les autres membres du gouvernement pour leur accueil et les entretiens fructueux que nous avons eus. J’ai eu l’insigne honneur de prononcer un discours devant l’Assemblée nationale, réunie en session extraordinaire, sous la présidence de M. Guillaume Soro. J’ai également eu l’occasion de discuter avec les représentants de la société civile, du patronat, des organisations féminines et de visiter l’usine Filtisac et l’École nationale de Statistique et d’Economie appliquée. C’est aussi avec beaucoup d’émotion et de plaisir que j’ai visité le Village d’enfants SOS en compagnie de Mme Dominique Ouattara, Première Dame de Côte d’Ivoire.

«J’ai félicité les autorités pour le solide redressement de l’économie ivoirienne, que le FMI a entrepris d’accompagner dans le cadre de la Facilité élargie de crédit, dotée d’une enveloppe globale d’environ 300 millions de dollars US (environ milliards de francs CFA), sur trois ans, à taux d’intérêt zéro. J’ai salué l’ambitieux Programme de développement national pour 2012-15, qui devrait dynamiser l’investissement public, doper la croissance et créer des emplois. L’investissement privé aura aussi un rôle clé à jouer, ce qui passe par une amélioration sensible du climat des affaires. Les progrès enregistrés dans la mise en œuvre des réformes structurelles sont également encourageants, et à cet égard l’achèvement de la réforme de la filière cacao constitue un jalon fondamental qui devrait contribuer à réduire la pauvreté en milieu rural.

«Il sera essentiel d’assurer une croissance soutenue et solidaire pour remettre le pays sur le chemin d’une paix durable et de réduction de la pauvreté. Durant nos entretiens, nous avons convenu qu’il était essentiel de mettre en œuvre de manière résolue de solides politiques macroéconomiques et d’approfondir les réformes structurelles afin de consolider les progrès déjà réalisés et de créer ainsi les conditions d’un deuxième miracle économique ivoirien.

«Mes visites en Côte d’Ivoire et au Malawi cette semaine m’ont donné une occasion exceptionnelle de traiter de questions plus globales. En dépit des turbulences de l’économie mondiale, l’Afrique subsaharienne connait l’une des croissances les plus rapides au monde. Cette croissance doit toutefois être plus solidaire pour répondre aux besoins des populations, et notamment des femmes et des jeunes.

« Le Fonds monétaire sera aux côtés de ses membres africains. Nous avons accru notre assistance en faveur de la région. Nous comptons désormais quatre centres régionaux d’assistance technique (AFRITAC), dont celui qui vient de rouvrir ses portes hier à Abidjan. Un cinquième centre entrera en service au Ghana en 2013. Notre Conseil d’administration a récemment décidé de maintenir à zéro les prêts en faveur des pays à faible revenu pour deux ans. Il avait auparavant décidé d’allouer le reliquat de bénéfices exceptionnels issus des ventes d’or aux fonds destinés aux pays à faible revenu. Nous sommes donc déterminés à soutenir nos membres les plus pauvres et continuerons d’œuvrer avec nos partenaires pour y parvenir».



DÉPARTEMENT DE LA COMMUNICATION DU FMI

Relations publiques    Relations avec les médias
Courriel : publicaffairs@imf.org Courriel : media@imf.org
Télécopie : 202-623-6220 Télécopie : 202-623-7100