La première publication de l’indice des prix à la consommation du G20 montre un ralentissement de l’inflation annuelle à 3.0% en août 2013

Communiqué de presse no13/405
Le 14 Octobre 2013


La publication de l’indice des prix à la consommation (IPC) du G20 marque la seconde publication d’un agrégat statistique du G20 et fait suite à la première publication, le 14 mars 2012, de la croissance trimestrielle du PIB du G20. La publication des agrégats du G20 contribue à la mise en œuvre du « Data Gaps Initiative » – un ensemble de 20 recommandations approuvées par les Ministres des Finances du G20 et les Gouverneurs des Banques centrales visant à améliorer les statistiques. Ce processus est coordonné par le Groupe inter-agences de statistiques économiques et financières (IAG): la Banque centrale européenne, la Banque des règlements internationaux, la Banque mondiale, Eurostat, le Fonds monétaire international (présidence), les Nations Unies et l’OCDE.

L’IPC du G20 fournit une mesure actualisée de l’inflation du G20. A l’avenir, l’IPC du G20 fera partie intégrante du communiqué de presse mensuel de l’IPC de l’OCDE publié environ un mois après la période de référence.

En août 2013, l’inflation annuelle dans la zone G20 s’est élevée à 3.0%, comparé à 3.2% en juillet 2013.

L’IPC du G20 reflète cependant l’existence d’évolutions divergentes de l’IPC au sein des plus grandes économies du monde. L’Inde, l’Argentine, l’Indonésie et la Turquie ont enregistré, en août 2013, les taux d’inflation annuelle les plus élevés du G20 (supérieurs ou égaux à 8%) alors que les plus bas ont été enregistrés au Japon, en France*, au Canada et en Italie* (entre 0.9% et 1.2%).

En août 2013, l’inflation annuelle a ralenti en Turquie* (8.0% en août, comparé à 8.6% en juillet), aux États-Unis (1.5% comparé à 2.0%), en Allemagne* (1.6% comparé à 1.9%) et plus modérément dans l’Union européenne* (1.5% comparé à 1.7%), au Brésil (6.1% comparé à 6.3%), en Inde (10.7% comparé à 10.8%) et en Chine (2.6% comparé à 2.7%). En revanche, l’inflation annuelle a légèrement augmenté en Indonésie (8.8% comparé à 8.6%) et au Japon (0.9% comparé à 0.7%) alors qu’elle a été stable dans la Fédération de Russie (à 6.5%), en Afrique du Sud (à 6.4%), au Mexique (à 3.5%) et en Italie* (à 1.2%).


Prix à la consommation, Total, G20

Août 2013, glissement annuel, en pourcentage

1. Voir remarques sur l'Argentine et le G20 dans la note technique
2. Variation en pourcentage de T2 2012 à T2 2013
3. Juillet 2013


Notes: Pour plus d’informations sur le G20 Data gaps Initiative et le Groupe inter-agences de statistiques économiques et financières : http://www.principalglobalindicators.org/about_iag.aspx
Accès aux données: Les dernières données du G20, par pays et agrégat, peuvent être téléchargées à l’adresse suivante : http://stats.oecd.org/Index.aspx?DataSetCode=G20_PRICES
Contacts: Pour plus d’informations, les lecteurs sont invités à contacter la Division des Relations avec les Médias de l’OCDE au numéro (33) 1 45 24 97 00 ou à l’adresse news.contact@oecd.org. Pour les questions techniques écrire à : stat.contact@oecd.org.



Prix à la consommation, total, sélection

Glissement annuel, en pourcentage

1. Voir remarques sur l'Argentine et le G20 dans la note techniqueIPCH : Indice des Prix à la Consommation Harmonisés (IPCH)

Prix à la consommation, total, G20

Août 2013, variation en pourcentage par rapport au mois précédent

1. Voir remarques sur l'Argentine et le G20 dans la note technique
2. Variation en pourcentage de T1 2013 à T2 2013
3. Juillet 2013


Note technique sur IAG G20 IPC Communiqué de presse

L’indice des prix à la consommation (IPC) mesure les variations de prix d’un panier représentatif de biens et de services généralement acheté par les ménages. L’agrégat de l’IPC du G20 se réfère aux IPC nationaux de tous les pays du G20 (à l’exception de la Turquie) qui ne sont pas membres de l’Union européenne (UE) tandis qu’il se réfère à l’indice des prix à la consommation harmonisés (IPCH) pour l’UE, ses états membres et la Turquie.

Dans la plupart des cas, les IPC sont établis conformément aux recommandations et directives statistiques internationales. Cependant, les pratiques nationales peuvent diverger dans la couverture et le traitement de certains articles et dans l’utilisation des formules d’indices. En particulier, les méthodologies utilisées par les pays pour le traitement des logements occupés par leur propriétaire dans l’IPC peuvent varier significativement alors même que sa pondération dans l’IPC est importante. L’IPCH européen est fondé sur une approche harmonisée et un ensemble unique de définitions en vue de parvenir à des mesures comparables de l’inflation dans l’UE ; les logements occupés par leur propriétaire sont exclus du champ de l’IPCH.

L’IPC du G20 est calculé par le Secrétariat de l’OCDE selon une méthodologie approuvée par le Groupe inter-agences de statistiques économiques et financières. Il se réfère aux données des IPC et IPCH reportées par les membres du G20 et Eurostat.

L’IPC du G20 a été calculé pour l’indicateur clé uniquement (IPC/IPCH Total). Il s’agit d’un indice-chaîne de type Laspeyres raccordé sur une base annuelle. Le poids de chaque pays dans chaque raccord est calculé à partir des dépenses de consommation finale privée des ménages et des institutions sans but lucratif au service des ménages (ISBLSM) exprimées en Parités de pouvoir d’achat (PPA).

Spécificités nationales

Arabie Saoudite – L’IPC national de l’Arabie Saoudite est habituellement publié avec un délai de un mois par rapport aux autres membres du G20.

Argentine – Les données pour l’Argentine sont les données officiellement déclarées. Toutefois, le FMI a publié une déclaration de censure et a invité l’Argentine à adopter des mesures correctives afin de remédier aux problèmes de qualité des données officielles de l’IPC-GBA2. Des sources de données alternatives indiquent des taux d’inflation considérablement plus élevés depuis 2007 que les données officielles. Dans ce contexte, le Fonds utilise également des estimations alternatives de l’inflation pour la surveillance de l’évolution macroéconomique de l’Argentine.

Australie – L’IPC national australien est publié trimestriellement.

Chine – Chine fait référence à la République Populaire de Chine.

Corée Corée fait référence à la République de Corée sauf indication contraire.

Agrégat du G20

Le G20 comprend les membres suivants : Afrique du Sud, Allemagne, Arabie saoudite, Argentine, Australie, Brésil, Canada, Chine, Corée, États-Unis, Fédération de Russie, France, Inde, Indonésie, Italie, Japon, Mexique, Royaume-Uni, Turquie et Union européenne. L’agrégat du G20 est calculé à partir des quinze pays membres du G20 (sauf l’Allemagne, la France, l’Italie et le Royaume-Uni) et de l’agrégat de l’Union européenne. L’Union européenne fait référence à la composition actuelle de l’Union européenne (28 pays) pour toute la période. La Zone euro fait référence à la composition actuelle de la Zone euro (17 pays) pour toute la période.

Le FMI a publié une déclaration de censure et a appelé l’Argentine à adopter des mesures correctives afin de remédier aux problèmes de qualité des données de l’IPC officiel. En l’absence d’une mesure alternative unique et étant donné le faible poids de l’Argentine dans l’agrégat du G20, les données officielles de l’Argentine ont été incluses dans l’agrégat du G20 (toute déclaration erronée 10 points de pourcentage, par exemple, aura seulement une incidence d’environ 0.1 point de pourcentage sur l’agrégat du G20). De plus, en l’absence de donnée pour l’Arabie Saoudite pour la période la plus récente, celle-ci a été imputée en utilisant la moyenne pondérée de la variation en pourcentage par rapport à la période précédente de l’ensemble des membres du G20 pour lesquels l’IPC est disponible. Dans le cas de l’Australie, les trois valeurs mensuelles au sein d’un trimestre ont été fixées comme égales à la valeur du trimestre.

Pour plus d’informations

Une information plus détaillée sur l’IPC du G20 est disponible, en anglais uniquement, à l’adresse suivante : http://www.oecd.org/std/prices-ppp/CPI-G20-methodology.pdf


Mesurée par l’Indice des Prix à la Consommation Harmonisés (IPCH)


2 Voir le communiqué de presse du FMI en date du 1er février 2013, disponible en anglais uniquement, à l’adresse suivante : http://www.imf.org/external/np/sec/pr/2013/pr1333.htm



DÉPARTEMENT DE LA COMMUNICATION DU FMI

Relations publiques    Relations avec les médias
Courriel : publicaffairs@imf.org Courriel : media@imf.org
Télécopie : 202-623-6220 Télécopie : 202-623-7100