Communiqués

Renseignements additionnels sur le FMI en français




Communiqué diffusé à la conclusion de la conférence sur la facilitation des échanges commerciaux entre l'Algérie, le Maroc et la Tunisie

le 22 novembre 05
English


Une conférence sur la facilitation des échanges commerciaux entre l'Algérie, le Maroc, et la Tunisie s'est tenue les 21 et 22 novembre 2005 à Alger. Ont participé à cette conférence les Ministres chargés des finances de l'Algérie et du Maroc, les Ministres chargés du commerce des trois pays, le Secrétaire d'État auprès du Ministre des finances chargé de la fiscalité de la Tunisie, ainsi que les Gouverneurs des banques centrales. Le Directeur général du FMI a pris part à la conférence. La conférence avait été précédée de deux journées de réunions techniques auxquelles ont participé des experts des trois pays et les services du FMI.

L'objectif de la conférence était de faire progresser le dialogue sur le renforcement de la coopération régionale entre les trois pays concernés, notamment dans le domaine de la facilitation du commerce. Les entretiens ont surtout porté sur les principaux obstacles au commerce dans la région et sur les mesures que les trois pays pourraient prendre pour faciliter les échanges commerciaux entre eux et avec le reste du monde.

L'Algérie, le Maroc et la Tunisie ont réalisé d'importantes avancées sur la voie de la prospérité économique pendant les dernières années. La stabilité macroéconomique et le rythme soutenu des réformes économiques leur ont permis de relever sensiblement le niveau de revenu par tête d'habitant. Au-delà des réformes en cours, ces bons résultats s'expliquent en grande partie par l'ouverture croissante de la région et, en particulier, par son intégration économique accrue avec l'Union européenne dans le cadre des accords d'association conclus par les trois pays.

Certes, les trois économies ont commencé à récolter les fruits de la mise en _uvre de politiques en faveur de l'initiative et de l'investissement privés, mais elles restent confrontées à un défi considérable : accélérer leurs réformes économiques pour relever la croissance en vue de réduire le chômage et améliorer le niveau de vie.

À cet égard, une intégration économique régionale plus poussée au Maghreb peut jouer un rôle capital. Elle donnerait naissance à un marché régional qui dépasse 75 millions de consommateurs, similaire par la taille de sa population à bon nombre de grands pays. Elle entraînerait des gains d'efficience et rendrait la région plus attrayante pour les investisseurs étrangers. Surtout, les structures économiques complémentaires des trois pays du Maghreb créeraient des opportunités qui bénéficieraient aux échanges régionaux. Les participants à la conférence sont convenus que le renforcement de l'intégration économique régionale et la facilitation du commerce entre ces pays passe par les sept grandes mesures suivantes:

1. Harmonisation des réglementations régissant les échanges commerciaux : un comité technique préparera un rapport sur l'harmonisation des réglementations liées à la mise en _uvre des accords de libre échange, notamment les procédures et les règles d'origine, ainsi que les restrictions non-tarifaires et le traitement préférentiel des produits maghrébins Ce rapport sera examiné en avril 2006 lors des réunions de printemps du FMI et de la Banque mondiale en vue de parvenir à un accord sur des mesures spécifiques.

2. Suppression des distorsions au commerce : un comité technique préparera un rapport sur les mesures à prendre visant la suppression des distorsions au commerce afin de réduire le volume des flux informels. Ce rapport sera également examiné en avril 2006 lors des réunions de printemps en vue de parvenir à un accord sur des mesures spécifiques.

3. Poursuite des réformes des tarifs douaniers : chaque pays examinera également les mesures spécifiques qu'il est possible de prendre pour simplifier et réduire les tarifs. Le progrès réalisé dans ce domaine sera évalué lors de la prochaine conférence régionale, qui aura lieu au Maroc en novembre 2006.

4. Poursuite des réformes des douanes : les Directions Générales des Douanes examineront les mesures nécessaires à la modernisation de l'administration des douanes de chaque pays. Le progrès réalisé dans ce domaine sera évalué lors de la prochaine conférence régionale.

5. Procédures de traitement de documents : un comité technique examinera et sélectionnera les mesures qu'il est possible de prendre pour améliorer l'échange et le traitement des documents. Un rapport sera préparé et présenté à la prochaine conférence régionale.

6. Systèmes de paiements et secteur financier : un comité technique examinera aussi l'expérience des pays du Maghreb dans le cadre de la convention bilatérale unifiée de paiement de l'UMA et proposera des mesures à prendre pour améliorer les systèmes de paiements et l'appui du secteur financier. Le progrès réalisé sera évalué lors des réunions de printemps et un rapport sera préparé et présenté à la prochaine conférence régionale.

7. Chaîne logistique, y compris les transports, et investissements conjoints : les autorités réaliseront (de concert avec la Banque mondiale, le cas échéant) une étude régionale sur la chaîne logistique, y compris les transports, et les investissements conjoints dans les services liés au commerce.

Les participants ont approuvé un programme et un calendrier de travail visant à assurer le suivi de ces sept thèmes. Des comites techniques, composées de représentants des trois pays, ont été établis et prépareront des rapports d'étape et les présenteront soit lors des réunions de printemps du FMI et de la Banque mondiale, soit à la prochaine conférence régionale. Les participants sont convenus que cette conférence, première du genre, serait suivie chaque année d'une conférence régionale consacrée à des sujets intéressant les pays concernés. La prochaine conférence régionale aura pour thème les reformes et l'intégration du secteur financier et sera tenue en novembre 2006 au Maroc. Une conférence sur le développement du secteur privé sera tenue en Tunisie en novembre 2007. La Libye et la Mauritanie seront invitées à se joindre à ces travaux et conférences.

Les participants à la conférence ont décidé des mettre en place un observatoire du commerce extérieur maghrébin, présidé par un représentant du secteur privé

Les participants tiennent a remercier les autorités algériennes pour avoir accueilli cette conférence.




IMF EXTERNAL RELATIONS DEPARTMENT

Public Affairs    Media Relations
E-mail: publicaffairs@imf.org E-mail: media@imf.org
Fax: 202-623-6278 Phone: 202-623-7100