Les centres de formation et programmes régionaux établis par le FMI

le 23 mars 2016

Les activités du FMI à l’appui du développement des capacités — assistance technique et formation —aident les pays membres à concevoir et mettre en œuvre des politiques économiques favorisant la stabilité et la croissance grâce au renforcement des capacités et des aptitudes institutionnelles. Un large réseau de centres de formation et programmes régionaux offrent, à l’intention des fonctionnaires des pays membres, une formation pratique axée sur la politique macroéconomique, les finances et les domaines d’intervention connexes. Les principaux objectifs sont le renforcement de la formulation et de la mise en œuvre de politiques économiques, et l’amélioration de la qualité du dialogue avec le FMI.

Une approche régionale

La formation est offerte par le FMI dans des centres régionaux, ce qui permet de mieux l’adapter aux besoins particuliers d’une région, dans le cadre d’une coordination plus étroite avec les autres prestataires de formation, mais aussi de répondre plus rapidement aux besoins qui se font jour. Chaque centre ou programme est exploité en collaboration avec un ou plusieurs co-sponsors, qui lui apportent aussi leur soutien financier.

Afrique

L’institut de formation pour l’Afrique (IFA) a commencé ses activités en juin 2013 à Maurice et a été inauguré officiellement en juin 2004. L’IFA appuie le développement des capacités en Afrique subsaharienne en assurant une formation aux politiques macroéconomiques et de secteur financier et en l’intégrant à l’assistance technique, notamment celle qui est offerte par les cinq centres régionaux d’assistance technique en Afrique subsaharienne. L’un d’entre eux, le Centre d’assistance technique pour l’Afrique australe, l’AFRITAC Sud , est hébergé dans les locaux de l’IFA, qui participe à sa gestion. Le soutien financier de l’IFA provient de Maurice, de l’Australie, de la Chine, de la Corée, des Seychelles et du Togo. Un effort de levée de fonds est actuellement en cours pour attirer de nouveaux partenaires bailleurs de fonds.

Le Partenariat multilatéral pour l’Afrique (PMA) a été créé en 2010 en collaboration avec la Banque africaine de développement (BAfD) . Il se propose de développer les capacités des fonctionnaires d’Afrique subsaharienne en organisant des formations à la gestion macroéconomique sur divers site du continent.

Asie et Pacifique

Initiative conjointe du FMI et du gouvernement singapourien, l’ Institut régional FMI-Singapour (IRS) a été créé à Singapour en 1998. Il a pour mission de promouvoir les capacités des pays de la région Asie-Pacifique en offrant une formation à Singapour (et parfois ailleurs dans la région) sur la formulation et la mise en œuvre des politiques macroéconomiques et de secteur financier. L’IRS bénéficie du soutien financier de Singapour et du Japon, avec un soutien additionnel de l’Australie.

Le Programme de formation conjoint FMI-Chine (PFC) a été créé en 2000 par le FMI et la Banque populaire de Chine (BPC) pour offrir aux fonctionnaires chinois une formation axée sur la politique économique et financière et sur les domaines d’intervention connexes. Le financement du PFC est offert par la Chine; le FMI prend en charge le coût de son personnel et de ses déplacements. Depuis sa création, le PFC a organisé en moyenne cinq formations par an. Le calendrier des cours est fixé conjointement chaque année par le PFC et le FMI et sa coordination est assurée par l’Institut du FMI pour le développement des capacités.

Le Centre régional de formation et d’assistance technique en Asie du Sud (SARTTAC) ouvrira ses portes en 2017. Premier centre à intégrer pleinement les activités de formation et d’assistance technique, il constituera un modèle pour les futurs travaux du FMI en matière de développement des capacités. Situé à New Delhi, Inde, le centre devrait devenir le pôle de planification, coordination et mise en œuvre des activités de développement des capacités offertes par le FMI dans la région. Il contribuera à la satisfaction des besoins de formation existants et futurs au Bangladesh, au Bhoutan, en Inde, aux Maldives, au Népal et à Sri Lanka tout en offrant un volume de formations comparable à celui d’autres régions. Le SARTTAC commencera par une moyenne de 9 cours de formation par an, définis conjointement par le comité d’orientation et le FMI en coordination avec les projets d’assistance technique projetés.

Europe et Asie centrale

L’ Institut multilatéral de Vienne (IMV) est le point d’ancrage des activités de formation du FMI en Europe et en Asie centrale. C’est une organisation internationale créée en 1992 par le FMI, l’Autriche (représentée par le Ministère fédéral des Finances et la Banque nationale d’Autriche) et plusieurs autres institutions internationales. Le programme de formation de l’IMV, qui est offert en coopération avec le FMI, l’Autriche et d’autres partenaires, permet aux participants de bénéficier pleinement des synergies et des complémentarités d’une démarche multilatérale, les institutions membres contribuant chacune dans son domaine de compétence. L’IMV est financé pour l’essentiel par ses principaux sponsors, l’Autriche et le FMI. En outre, le FMI et le Ministère des Finances de la Géorgie ont établi, en coopération avec l’IMV, le Programme de formation de la Géorgie, qui permet de développer la formation au profit des fonctionnaires de huit pays du Caucase et de l’Asie centrale.

Moyen-Orient

Le Centre d’études économiques et financières FMI-Moyen-Orient (CEF) a démarré ses activités en 2011. Il est hébergé et financé intégralement par le Koweït (par le biais de la Kuwait Investment Authority). Le CEF organise des cours destinés aux fonctionnaires des pays membres de la Ligue arabe pour renforcer leurs capacités décisionnelles dans les domaines liés à l’économie, à la finance et au développement. Il dirige en outre régulièrement des séminaires, des débats et des forums ouverts au grand public. Le FMI est le principal prestataire de formation du CEF dans les domaines liés à l’économie et à la finance. En dehors des principaux domaines de compétence du FMI, la formation est assurée par des institutions comme l’OCDE, la Banque mondiale et l’OMC. Pour élargir les activités du CEF dans la région, le CEF a aussi établi des partenariats avec le Fonds monétaire arabe afin d’organiser des activités de formation dans divers pays arabes et avec Bank Al-Maghrib afin d’assurer des formations au Maroc.

Hémisphère occidental

Le Centre régional multilatéral pour l’Amérique latine (Centre de formation au Brésil — CFB) a été créé à l’origine en 2001 en vertu d’un accord entre l’Institut du FMI et le gouvernement brésilien. Le centre organise une formation à la gestion macroéconomique, budgétaire et financière, et aux statistiques pour les fonctionnaires d’Amérique latine. Actuellement, en collaboration avec la banque centrale du Brésil (par le truchement d’UniBacen, l’université de la banque centrale), il sert aussi de plate-forme pour diffuser les expériences du FMI et des pays en matière de politique et d’enjeux économiques.