Écoutez les économistes du FMI et d'autres experts discuter des principales questions économiques et financières d'actualité . Il est aussi permis de diffuser ces podcasts sur des stations de radio. Ces podcasts sont disponibles gratuitement sur SoundCloud

Page: 1 de 22

Afrique subsaharienne : Une reprise teintée de risques

le 11 octobre 2018

Et maintenant? La croissance en Afrique subsaharienne reste trop faible pour créer suffisamment d'emplois pour absorber l'augmentation rapide de sa population active. (iStock by Getty Images/peopleimages)

Le dernier rapport du FMI sur les perspectives économiques régionales indique que la croissance s'accélère, gràce en partie, à la hausse du cours des produits de base. ''En fin, la raison pour laquelle la croissance augmente c'est par ce que les pays exportateurs de pétrole se remettent peu à peu de ce choc avec le bénéfice des prix plus élevés du pétrole''. Papa N'Diaye, dirige la division des études régionales au département Afrique du FMI, et il dit que tandis que la perspective macroconomique pour l'Afrique subsaharienne continue se renforcer-merci aux réformes en cours et la croissance mondiale plus forte, les taux de croissance ne répondent toujours pas au besoin réel de la région. N'Diaye a supervisé la rédaction de cette nouvelle perspective économique régionale.

Papa N'Diaye est chef de la division des études régionales au département Afrique du FMI.

Pour l’entrepreneur africain, ce qui semble être des difficultés constitue des opportunités

le 17 août 2018

Arbre de baobab, le symbole national du Sénégal. Mame Khary Diène transforme ses graines abondantes en huiles exotiques (iStock by Getty Images)

Chaque pays en Afrique subsaharienne a son propre ensemble de défis et de possibilités, La communauté internationale a beaucoup investi ces dernières années à savoir comment augmenter la croissance économique de la région, mais la majorité des Africains diraient que le développement de l’Afrique reste entre les mains de ses jeunes entrepreneurs. Mame Khary Diène est une de ces entrepreneurs du Sénégal, où elle transforme les graines de l'énorme arbre de Baobab en huiles exotiques pour la peau. L’huile de Baobab fabriqué par son entreprise est recherchée dans le monde entier. Mame Khary Dienne a été invité à parler de l'investissement privé en Afrique au cours des réunions de Printemps du FMI et de la Banque Mondiale.

Mame Khary Diène, fondatrice et directrice générale de Bio essence.

Alex Segura sur les revenus inexploités de l’Afrique

le 21 juin 2018

Les pays d’Afrique subsaharienne riches en ressources naturelles affichent le niveau d’effort fiscal le plus faible et le déficit fiscal le plus important de la région. (iStock by Getty Images/ssuaphoto)


Le dernier rapport du FMI sur les perspectives économiques régionales de l’Afrique subsaharienne indique qu’avec l’adoption des bonnes politiques, la région pourrait globalement accroître ses recettes publiques de jusqu’à 5 % du PIB. Alex Segura est chef de mission pour le Gabon et il a dirigé l’équipe qui a écrit le chapitre sur la mobilisation des recettes fiscales en Afrique subsaharienne. Dans ce podcast, Segura explique que les gens sont plus susceptibles de se conformer à leurs obligations s’ils sont convaincus que le fisc est équitable.


Alex Segura, chef de mission pour le Gabon et conseiller au département Afrique du FMI. 

Afrique subsaharienne : la voie de la reprise

le 30 octobre 2017

Un oléoduc à Otu Jerenmi, au Nigéria : un rebond de la production pétrolière du Nigéria dynamise la croissance (photo: George Esirie/ Reuters/Newscom)

Les dernières perspectives de l’Afrique subsaharienne portent à croire que le ralentissement généralisé s’atténue. Dans ce podcast, coauteur Jarek Wieczorek, explique la croissance s’accélère, mais la dette publique augmente aussi. « Si la tendance actuelle persiste, la dette deviendra insoutenable dans plusieurs de pays ».

Jarek Wieczorek, chef de la division des études régionales au Département Afrique du FMI

Randa Filfili : Être une femme entrepreneur n’est pas du tout facile

le 8 septembre 2017

Randa Filfili, chef d’entreprise du Sénégal, indique que 14% de femmes obtiennent le crédit contre 86% d’hommes (IMF photo).

Dans ce podcast, Randa Filfili, directrice générale de l’entreprise sénégalaise Zena Exotic Fruits raconte pourquoi les petites et moyennes entreprises africaines ont souvent du mal à survivre, et les défis auxquels font face les femmes entrepreneurs. Filfili était de passage à Washington pour participer dans le séminaire intitule, Comment renouer avec une croissance vigoureuse en Afrique subsaharienne dans le cadre des Réunions de Printemps du FMI et du groupe Banque Mondiale.

Randa Filfili, directrice générale de l’entreprise sénégalaise Zena Exotic Fruits.

Page: 1 de 22