Le Conseil d’administration du FMI achève la deuxième revue de l’accord FCE avec le Sénégal, approuve un décaissement de 51 millions de dollars et achève la quatrième revue de l’ISPE

Communiqué de presse n° 09/462
Le 16 décembre 2009

Le Conseil d’administration du Fonds monétaire international (FMI) a achevé la deuxième revue des résultats obtenus par le Sénégal dans le cadre d’un programme économique soutenu par un accord au titre de la Facilité de protection contre les chocs exogènes (FCE). L’achèvement de cette revue permet au Sénégal de tirer un montant équivalent à 32,36 millions de DTS (environ 51 millions de dollars EU), ce qui porte le total des décaissements au titre de l’accord FCE à 88.99 millions de DTS (environ 141 millions de dollars EU). La décision du Conseil d’administration a été arrêtée selon la procédure du défaut d’opposition1.

L’accord FCE avec le Sénégal a été approuvé le 19 décembre 2008 (voir communiqué de presse 08/334) pour compenser les effets de la hausse des prix des produits alimentaires et énergétiques sur la balance des paiements du pays. Le 19 juin 2009, le Conseil d’administration a approuvé une augmentation de 72,81 millions de DTS (environ 115 millions de dollars EU) de l’aide financière accordée au titre de la FCE, pour la porter à 121,35 millions de DTS (environ 192 millions de dollars EU), ainsi qu’une prolongation de 12 à 18 mois de l’accord FCE pour compenser les effets de la crise économique mondiale sur la balance des paiements du pays (voir communiqué de presse 09/223).

Le Conseil d’administration a aussi achevé la quatrième revue de l’instrument de soutien à la politique économique (ISPE). L’ISPE triennal en faveur du Sénégal a été approuvé le 2 novembre 2007 (voir communiqué de presse 07/246) pour soutenir les efforts de réforme économique du pays. Il a pour but de consolider la stabilité macroéconomique, de rehausser le potentiel de croissance du pays et de réduire la pauvreté. Le programme met l’accent sur la poursuite d’une politique budgétaire saine ainsi que sur le renforcement de la gouvernance et de la transparence dans le domaine des finances publiques. Il prévoit aussi des mesures structurelles visant à développer le secteur privé et à accroître la contribution du secteur financier à la croissance.


1 Le Conseil d’administration prend des décisions selon la procédure du défaut d’opposition lorsqu’il convient qu’une proposition peut être examinée sans discussions formelles. La décision du Conseil entre en vigueur le 22 Décembre 2009.



DÉPARTEMENT DE LA COMMUNICATION DU FMI

Relations publiques    Relations avec les médias
Courriel : publicaffairs@imf.org Courriel : media@imf.org
Télécopie : 202-623-6220 Télécopie : 202-623-7100