Le FMI achève la première revue de l'accord de confirmation en faveur de la Grèce et approuve un décaissement de 2,57 milliards d'euros

Communiqué de presse n° 10/335
le 10 septembre 2010

Le Conseil d'administration du Fonds monétaire international (FMI) a achevé aujourd'hui la première revue des résultats obtenus par la Grèce dans le cadre d'un programme économique appuyé par un accord de confirmation triennal d'un montant de 26,4 milliards de DTS (environ 30 milliards d'euros). L'achèvement de la revue permet de décaisser immédiatement un montant équivalant à 2,16 milliards de DTS (environ 2,57 milliards d'euros), ce qui porte le total des décaissements au titre de l'accord à 6,97 milliards de DTS (environ 8,28 milliards d'euros).

L’accord de confirmation, qui a été approuvé le 9 mai 2010 (voir communiqué de presse n10/187), fait partie d’un paquet financier de 110 milliards d’euros sur trois ans qui a été mis au point en coopération avec les pays de la zone euro. Il ouvre un accès exceptionnel aux ressources du FMI, pour un montant égal à plus de 3.200 % de la quote-part de la Grèce, et a été approuvé selon la procédure accélérée prévue par le mécanisme de financement d’urgence du FMI.

À la suite de la réunion du Conseil d'administration, M. Murilo Portugal, Directeur général adjoint et Président par intérim, a fait la déclaration suivante :

« Les autorités grecques ont très bien engagé leur programme économique, et leur exécution résolue du programme a commencé à produire des résultats. Tous les critères de réalisation quantitatifs pour fin juin ont été respectés et les principales réformes structurelles sont en avance sur le calendrier. Il est essentiel de continuer d'exécuter rigoureusement le programme, en s'appuyant sur l'aide financière considérable de la communauté internationale, tout en dégageant un consensus général en faveur des réformes.

« La stratégie budgétaire est en bonne voie. Il sera important de continuer de maîtriser et de surveiller rigoureusement les dépenses, en particulier au niveau sous-national. Les autorités sont déterminées à renforcer l'administration des impôts et à réduire la fraude fiscale pour accroître les recettes et faciliter un ajustement équitable.

« Il est primordial de rétablir la compétitivité et de rehausser la croissance potentielle. Des progrès impressionnants ont été accomplis dans les réformes structurelles. Le Parlement a approuvé une vaste réforme des retraites, et une réforme fondamentale du marché du travail est en cours. Il convient maintenant en priorité d’ouvrir l’accès aux emplois réservés, de poursuivre la déréglementation, de mettre en œuvre la directive sur les services et d’éliminer les obstacles au tourisme et au commerce de détail, où le potentiel de croissance reste élevé.

« La liquidité dans les banques reste limitée, mais elle est gérable, avec le soutien de la BCE et du programme de garantie de l'État. Le nouveau fonds de stabilité financière fournit un appui important pour l'adéquation des fonds propres. Par ailleurs, les autorités grecques ont commandé un examen stratégique du secteur bancaire et un audit préalable pour les banques publiques. Il sera important de continuer de surveiller de près le secteur financier. »



DÉPARTEMENT DE LA COMMUNICATION DU FMI

Relations publiques    Relations avec les médias
Courriel : publicaffairs@imf.org Courriel : media@imf.org
Télécopie : 202-623-6220 Télécopie : 202-623-7100