Déclaration de la Directrice générale du FMI, Christine Lagarde, au terme de sa visite en Algérie

Communiqué de presse No.13/72
13 mars 2013

Madame Christine Lagarde, Directrice générale du Fonds monétaire international (FMI) a fait la déclaration suivante aujourd’hui à Alger, au terme de sa visite en Algérie:

« C'est un grand plaisir de revenir en Algérie, foyer de nombreuses cultures, et de rencontrer son peuple. Il s'agit de ma première visite à Alger-la-Blanche en qualité de Directrice générale du FMI.

J'ai eu le privilège de rencontrer le Président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, le Premier ministre, M. Abdelmalek Sellal, le Ministre des finances, M. Karim Djoudi, le Gouverneur de la Banque d’Algérie M. Mohammed Laksaci, et d'autres hauts responsables. J'ai également eu le plaisir de pouvoir dialoguer avec des représentants du secteur privé, des femmes éminentes occupant des postes de responsabilité, ainsi que des jeunes hommes et femmes à l'avenir prometteur. J'ai été impressionnée par leur détermination à contribuer au bien-être de leur économie et de leur société.

Au cours de ces rencontres, j'ai félicité les autorités algériennes des progrès accomplis durant la dernière décennie. Nous avons examiné l'évolution de l'économie mondiale et son incidence sur les pays de la région. Malgré un environnement extérieur difficile, la croissance devrait rester vigoureuse, entre 3 et 3,5 % au cours des deux prochaines années. J'ai également remercié l'Algérie pour son important soutien au renforcement de la capacité de prêt du FMI.

L'Algérie a un potentiel de croissance important, mais elle est confrontée à plusieurs défis — et notamment à une inflation et un chômage élevés, surtout chez les jeunes et les femmes. J'ai encouragé mes interlocuteurs à prendre des mesures supplémentaires pour préserver la stabilité macroéconomique et assurer la viabilité budgétaire à long terme. La dynamisation du secteur privé est nécessaire pour promouvoir une croissance solidaire et réduire le chômage. A ce titre, il faudra mettre en œuvre des réformes structurelles visant à améliorer le climat des affaires, à attirer des investissements directs étrangers, à développer le secteur financier et à doter la main-d’œuvre des compétences dont l’économie a besoin. Le FMI est prêt à continuer à fournir des conseils de politique économique et de l'assistance technique en vue d’accroître la robustesse de l'économie algérienne.

Enfin, je tiens à exprimer ma profonde gratitude au gouvernement et au peuple algérien pour leur chaleureuse hospitalité. Le FMI attache une grande importance à ses relations de collaboration econstructive avec l'Algérie. »



DÉPARTEMENT DE LA COMMUNICATION DU FMI

Relations publiques    Relations avec les médias
Courriel : publicaffairs@imf.org Courriel : media@imf.org
Télécopie : 202-623-6220 Télécopie : 202-623-7100