Déclaration du chef de mission du FMI pour Haïti

sur l'impact de la flambée des prix des denrées alimentaires

Communiqué de presse n° 08/91
le 25 avril 2008

Le chef de mission pour Haïti, M. Andreas Bauer, s'est rendu à Port-au-Prince du 22 au 24 avril afin de faire une évaluation préliminaire des récents événements survenus en Haïti et leur impact sur le programme économique du gouvernement ; ce fut aussi l'occasion pour lui d'aborder, avec les autorités, la manière dont l'assistance du FMI peut être utile à Haïti en ces moments difficiles. Le chef de mission a été reçu en audience par le Président René Préval; il a rencontré MM. Daniel Dorsainvil, Ministre de l'économie et des finances, Charles Castel, Gouverneur de la Banque centrale, Jean-Max Bellerive, Ministre du plan et de la coopération extérieure, ainsi que des hauts fonctionnaires et des représentants des bailleurs de fonds en Haïti.

M. Bauer a fait la déclaration suivante au terme de son séjour :

«En tant qu'importateur net de denrées alimentaires, Haïti a été frappé de plein fouet par la flambée des prix internationaux qui continue d'infliger de grandes souffrances aux populations haïtiennes. Ce choc a également eu de lourdes répercussions sur l'inflation intérieure et provoqué une aggravation du déficit commercial.

Profondément préoccupé par l'impact social de la hausse des prix des denrées alimentaires, le FMI est déterminé à épauler les efforts que déploie le gouvernement haïtien pour atténuer les souffrances des populations, tout en préservant la stabilité économique, sans perdre de vue la poursuite des progrès économiques et sociaux d'Haïti. Les entretiens que je viens d'avoir avec les autorités ont été centrés sur la façon dont le FMI peut contribuer au mieux à ces efforts.

Le FMI appuie la stratégie adoptée par le gouvernement en vue de fournir une aide d'urgence aux populations pour amortir l'impact de la hausse des prix des produits de première nécessité et relancer la production agricole. Nous travaillons en étroite collaboration avec les bailleurs de fonds et les autorités afin de suivre l'évolution des besoins d'Haïti en assistance financière et d'adapter le cadrage macroéconomique du programme appuyé par la Facilité pour la réduction de la pauvreté et la croissance (FRPC) à la nouvelle donne liée à ce choc exogène. Une mission du FMI se rendra bientôt en Haïti pour achever ce travail et conduire la troisième revue du programme.»



DÉPARTEMENT DE LA COMMUNICATION DU FMI

Relations publiques    Relations avec les médias
Courriel : publicaffairs@imf.org Courriel : media@imf.org
Télécopie : 202-623-6220 Télécopie : 202-623-7100