Déclaration de la mission des services du FMI à
l’issue d’une visite en Union des Comores

Communiqué de presse n° 09/412 (F)
Le 16 novembre 2009

Une équipe des services du Fonds monétaire international (FMI) s'est rendue en Union des Comores du 7 au 14 novembre 2009 pour procéder à une évaluation initiale des résultats obtenus dans le cadre du programme appuyé par la Facilité pour la Réduction de la Pauvreté et pour la Croissance (FRPC) et examiner le projet de budget pour 2010, ainsi que les préparatifs du document préliminaire relatif au point de décision de l'Initiative en faveur des Pays Pauvres Très Endettés (PPTE). Le programme des Comores appuyé par la FRPC pour 2009–12, à hauteur de 13,57 millions de DTS (environ 21,5 millions de dollars EU) a été approuvé par le Conseil d'administration du FMI le 21 septembre 2009. La mission a rencontré Son Excellence Monsieur Ikililou Dohinine, Vice-Président et Ministre des finances, l’Honorable Mzé Abdou Mohamed Chanfiou, Vice-Gouverneur de la Banque Centrale des Comores, ainsi que des représentants du secteur privé et des donateurs.

À l’issue de la mission, M. Mbuyamu Matungulu, chef de mission du Fonds monétaire pour l’Union des Comores, a publié la déclaration suivante aujourd’hui à Moroni :

« Le retour progressif de la stabilité politique et la reprise de l'aide ont des effets positifs sur l'exécution des réformes et la situation économique aux Comores. L’expansion du crédit au secteur privé est vigoureuse; les exportations de vanille se sont remises des répercussions des feux de forêt de l'an dernier, et les importations, notamment des produits pétroliers et des matériaux de construction, continuent d'augmenter depuis l'an dernier. Globalement, si la croissance du PIB reste faible, elle devrait atteindre 1 pourcent en 2009, alors que les pressions sur les prix intérieurs continuent de s'atténuer, et que l'inflation en fin d'année devrait être limitée à 2,3 pourcent. En conséquence, et compte tenu de la stagnation des envois de fonds des travailleurs expatriés, le déficit des transactions extérieures courantes devrait atteindre 9,5 pourcent du PIB en 2009, contre 11,3 pourcent du PIB en 2008. Dans le domaine budgétaire, les recettes tiennent mieux que prévu. D’autre part, l'aide budgétaire des donateurs étant supérieure à l'objectif du programme, le gouvernement peut amorcer le règlement des arriérés récemment audités envers les fournisseurs intérieurs et les agents de la fonction publique.

« La mission note avec satisfaction la revue en cours par le gouvernement des options de réforme pour Comores Telecom et la Société Comorienne des Hydrocarbures, qui ont été développées avec l'assistance technique de la Société financière internationale. L’exécution rapide des réformes concernées sera essentielle au succès de la stratégie gouvernementale de relance de la croissance et de réduction de la pauvreté.

« S’agissant des perspectives d’avenir, le budget 2010 devrait poursuivre les efforts en cours de consolidation des finances publiques, tout en soutenant les efforts de redressement économique et la stratégie de réduction de la pauvreté du pays Si la mobilisation des recettes continue d’être satisfaisante, un déficit du budget primaire intérieur de 1,5 pourcent du PIB devrait permettre un accroissement sensible des dépenses d'éducation et de santé par rapport au niveau atteint en 2009. Tous les efforts devraient faits pour mobiliser l’assistance nécessaire à la couverture des besoins de financement identifiés au titre de 2010, y compris les appuis budgétaires et la restructuration de la dette. À ce sujet, la mission note avec satisfaction la participation des autorités aux négociations sur la restructuration de la dette envers le Club de Paris le 19 novembre.

« La mission tient à exprimer sa reconnaissance aux autorités des Comores pour leur hospitalité, ainsi que pour la franchise et l’esprit d’ouverture qui ont animé les discussions. »



DÉPARTEMENT DE LA COMMUNICATION DU FMI

Relations publiques    Relations avec les médias
Courriel : publicaffairs@imf.org Courriel : media@imf.org
Télécopie : 202-623-6220 Télécopie : 202-623-7100