Le FMI et la Banque mondiale annoncent que les Comores peuvent commencer à bénéficier d'un allégement de la dette

Communiqué de presse n° 10/266
Le 29 juin, 2010

Le Fonds monétaire international (FMI) et l'Association internationale de développement (IDA) de la Banque mondiale ont établi que l'Union des Comores a pris les mesures nécessaires pour atteindre le point de décision au titre de l'initiative renforcée en faveur des pays pauvres très endettés (PPTE)1. Les décisions prises par les conseils d'administration des deux institutions constituent une étape en vue de l'octroi aux Comores d'un allégement de la dette de 144,8 millions de dollars EU en valeur actuelle nette (VAN). Le Conseil des administrateurs de l'IDA a approuvé aussi une aide intérimaire pour couvrir une partie du service de la dette des Comores envers l'institution2.

Mbuyamu Matungulu, chef de mission du FMI pour les Comores, a déclaré : « Ces deux dernières années, les Comores ont accompli des progrès en matière de réformes politiques et économiques. En dépit d'un contexte difficile, les résultats obtenus dans le cadre des programmes appuyés par le FMI ont été satisfaisants dans l'ensemble. La croissance s'accélère et les autorités comoriennes cherchent à renforcer la stabilité macroéconomique en consolidant les finances publiques et en améliorant leur gestion. La discipline budgétaire et l'accélération de la réforme des services publics, l'aide concessionnelle durable des donateurs, l'application intégrale de l'allégement de la dette au titre de l'initiative PPTE et de l'initiative d'allégement de la dette multilatérale (IADM), et une gestion saine de la dette seront essentiels pour assurer la viabilité à moyen terme de la situation macroéconomique et de la dette, et placer l'économie sur une trajectoire de croissance soutenue et de réduction plus rapide de la pauvreté. »

Johannes Zutt, Directeur des opérations pour les Comores à la Banque mondiale, a déclaré : « L'allégement de la dette permettra au gouvernement de mieux exécuter les réformes économiques qui sont nécessaires pour soutenir une croissance durable aux Comores. Il permettra aussi de dégager des ressources pour fournir des services de santé, d'éducation et autres services essentiels, et ainsi améliorer la vie des Comoriens, en particulier des pauvres. »

Les Comores deviennent le 36ème pays à atteindre le point de décision, stade auquel elles peuvent commencer à recevoir un allégement intérimaire sur le service de leur dette envers l'IDA et le FMI. L'allégement de la dette au titre de l'initiative PPTE, en VAN, atteindra 45,1 millions de dollars EU pour l'IDA et 4,3 millions de dollars EU pour le FMI, et deviendra irrévocable lorsque le pays aura atteint le point d'achèvement. Au point d'achèvement, les Comores seront aussi admises à bénéficier d'une aide au titre de l’IADM3.

Pour atteindre le point d'achèvement, les Comores se sont engagées à exécuter un ensemble de réformes : préserver la stabilité macroéconomique conformément à l'accord au titre de la facilité élargie de crédit du FMI (anciennement facilité pour la réduction de la pauvreté et pour la croissance), mettre en œuvre une stratégie de réduction de la pauvreté qui inclut des mesures structurelles et sociales favorables à la croissance et aux pauvres, et améliorer la gestion des finances publiques, la politique des dépenses publiques et la gestion de la dette extérieure.

Note

Initiative en faveur des PPTE

En 1996, la Banque mondiale et le FMI ont lancé l'initiative en faveur des PPTE pour créer un cadre de référence dans lequel tous les créanciers, y compris multilatéraux, peuvent accorder un allégement de la dette aux pays les plus pauvres et les plus lourdement endettés du monde pour assurer la viabilité de leur dette et ainsi réduire les contraintes exercées par la charge insoutenable du service de la dette sur la croissance économique et la lutte contre la pauvreté dans ces pays. 

À ce jour, 36 PPTE, parmi lesquels les Comores, ont atteint le point de décision, dont 29 ont atteint le point d'achèvement (dont le Libéria, le 29 juin 2010).

IADM

L'objectif de l'initiative d'allégement de la dette multilatérale (IADM), créée en 2005, est de réduire la dette des pays à faible revenu admissibles et de leur fournir des ressources supplémentaires pour les aider à atteindre les objectifs du Millénaire pour le développement (OMD). Dans le cadre de l'IADM, trois institutions multilatérales (Association internationale de développement de la Banque mondiale, Fonds monétaire international et Fonds africain de développement) accordent un allégement de 100 % de la dette admissible aux pays ayant rempli les conditions, normalement lorsqu'ils atteignent le point d'achèvement de l'initiative PPTE.

Pour des informations supplémentaires sur les Comores, veuillez consulter http://www.imf.org/external/country/com/ et http://www.worldbank.org/comoros

Pour des informations supplémentaires sur l'allégement de la dette, veuillez consulter

http://www.imf.org/external/np/exr/facts/fre/hipcf.htm,

http://www.imf.org/external/np/exr/facts/fre/mdrif.htm,

http://siteresources.worldbank.org/INTDEBTDEPT/Resources/468980-1256580106544/HIPCSpring2010_FRE.pdf et

http://go.worldbank.org/83PZB7FH80.


1 Le Conseil des administrateurs de l'IDA s'est réuni le 29 juin 2010 et le Conseil d'administration du FMI le 21 juin 2010.


2 Il n'y a pas d'obligations envers le FMI au titre du principal et des intérêts à honorer jusqu'à la fin de 2011.


3 Il n'y aura pas d'allégement de la dette de la part du FMI au titre de l'IADM, puisque les Comores n'avaient aucune dette envers le FMI à la fin de 2004.



DÉPARTEMENT DE LA COMMUNICATION DU FMI

Relations publiques    Relations avec les médias
Courriel : publicaffairs@imf.org Courriel : media@imf.org
Télécopie : 202-623-6220 Télécopie : 202-623-7100