Le FMI et la Banque mondiale annoncent un allégement de la dette de 12,3 milliards de dollars EU en faveur de la République démocratique du Congo

Communiqué de presse n° 10/274
Le 1er juillet 2010

Le Fonds monétaire international (FMI) et l'Association internationale de développement (IDA) de la Banque mondiale ont décidé de souscrire à un allégement de la dette de 12,3 milliards de dollars EU en faveur de la République démocratique du Congo (RDC).

Les décisions prises par les conseils des deux institutions1 conduiront à un allégement total du service de la dette de 12,3 milliards de dollars EU, dont 11,1 milliard de dollars EU au titre de l'initiative renforcée en faveur des pays pauvres très endettés (PPTE) et 1,2 milliard de dollars EU au titre de l'initiative d'allégement de la dette multilatérale (IADM). L'allégement de la dette de la part du FMI atteindra 491 millions de dollars EU et celui de l'IDA 1.832 millions de dollars EU, le reste devant venir de créanciers bilatéraux et commerciaux. En conséquence, la RDC ne sera plus confrontée à une lourde charge du service de la dette par rapport à ses recettes et à ses réserves de change.

Les conseils ont établi que le pays a appliqué les mesures requises pour atteindre le point d'achèvement, stade auquel l'allégement de la dette au titre de l'initiative PPTE et de l'IADM devient irrévocable. Parmi ces mesures figurent la mise en œuvre satisfaisante de la stratégie nationale pour la réduction de la pauvreté et pour la croissance, le maintien de la stabilité macroéconomique, l'amélioration de la gestion des dépenses et de la dette publiques, ainsi que l'amélioration de la gouvernance et de la prestation des services dans des secteurs sociaux importants, tels que la santé, l'éducation et le développement rural.

« Le fait d'atteindre le point d'achèvement de l'initiative PPTE démontre les progrès considérables que les autorités de la RDC ont accomplis ces dernières années en renforçant la gestion et les résultats macroéconomiques après dix années de conflit qui ont détruit les infrastructures économiques et sociales du pays », a déclaré le chef de mission du FMI pour la RDC, Brian Ames. « Les conditions à remplir pour atteindre le point d'achèvement de l'initiative PPTE ont constitué pour les autorités des grands axes de réforme qui ont orienté les efforts qu'elles ont déployés pour consolider la stabilité macroéconomique, s'attaquer aux insuffisances de la gestion des finances publiques et de la gouvernance économique, et réformer les secteurs sociaux. Les progrès accomplis dans chacun de ces domaines représentent un point de départ solide pour faire avancer le programme de développement du pays», a-t-il ajouté.

« Nous apprécions les efforts considérables déployés par le gouvernement pour atteindre le point d'achèvement. Il pourrait s'agir d'un tournant dans l'histoire depuis longtemps difficile de la RDC », a déclaré Marie-Françoise Marie-Nelly, Directrice des opérations pour la RDC à la Banque mondiale. « À l'avenir, il sera essentiel de renforcer l'état de droit, ainsi que d'améliorer la gouvernance, en particulier dans les secteurs du pétrole et des mines, et le climat des affaires pour que les citoyens congolais les plus vulnérables en profitent », a-t-elle ajouté.

La RDC devient le 30ème pays à atteindre le point d’achèvement de l’initiative PPTE. Le point d’achèvement marque la fin du processus PPTE pour la RDC, qui a commencé en juillet 2003 lorsque les conseils du FMI et de la Banque mondiale ont convenu que le pays avait rempli les conditions pour atteindre le point de décision, stade auquel les pays commencent à recevoir un allégement de la dette intérimaire.

Note aux correspondants

Initiative en faveur des PPTE

En 1996, la Banque mondiale et le FMI ont lancé l'initiative en faveur des PPTE pour créer un cadre de référence dans lequel tous les créanciers, y compris multilatéraux, peuvent accorder un allégement de la dette aux pays les plus pauvres et les plus lourdement endettés du monde pour assurer la viabilité de leur dette et ainsi réduire les contraintes exercées par la charge insoutenable du service de la dette sur la croissance économique et la lutte contre la pauvreté dans ces pays. 

À ce jour, 36 PPTE ont atteint le point de décision, dont 30, parmi lesquels la RDC, ont atteint le point d'achèvement.

IADM

L'objectif de l'initiative d'allégement de la dette multilatérale (IADM), créée en 2005, est de réduire la dette des pays à faible revenu admissibles et de leur fournir des ressources supplémentaires pour les aider à atteindre les objectifs du Millénaire pour le développement (OMD). Dans le cadre de l'IADM, trois institutions multilatérales (Association internationale de développement de la Banque mondiale, Fonds monétaire international et Fonds africain de développement) accordent un allégement de 100 % de la dette admissible aux pays ayant rempli les conditions, normalement lorsqu'ils atteignent le point d'achèvement de l'initiative PPTE.

Pour des informations supplémentaires sur la RDC, veuillez consulter http://www.imf.org/external/country/COD/index.htm ou www.worldbank.org/drc

Pour des informations supplémentaires sur l'allégement de la dette, veuillez consulter

http://www.imf.org/external/np/exr/facts/fre/hipcf.htm,

http://www.imf.org/external/np/exr/facts/fre/mdrif.htm, and

http://go.worldbank.org/83PZB7FH80.

Contacts

Fonds monétaire international
Alistair Thomson
+1 202 623 6312
AThomson2@imf.org


Banque mondiale
Melanie Zipperer
+1 202 468 9841
mzipperer@worldbank.org


1 Le Conseil des administrateurs de l'IDA s'est réuni le 1er juillet 2010 et le Conseil d'administration du FMI le 30 juin 2010.



DÉPARTEMENT DE LA COMMUNICATION DU FMI

Relations publiques    Relations avec les médias
Courriel : publicaffairs@imf.org Courriel : media@imf.org
Télécopie : 202-623-6220 Télécopie : 202-623-7100