La Directrice générale du FMI, Christine Lagarde, échange des documents de financement avec Maurice pour le nouvel Institut de formation pour l'Afrique

Communiqué de presse n° 12/507
Le 27 décembre 2012

La Directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), Christine Lagarde, et les autorités de Maurice ont échangé aujourd'hui des lettres d'accord qui officialisent l'engagement pris par Maurice de contribuer au financement du nouvel Institut de formation du FMI pour l'Afrique, qui desservira l'Afrique subsaharienne. Maurice s'est engagé à fournir des ressources considérables sous la forme de contributions à un fonds fiduciaire spécialisé pluridonateurs au FMI et de contributions en nature, y compris la fourniture d'installations appropriées dans le pays. L'Agence australienne pour le développement international et les autorités chinoises ont promis aussi de soutenir le financement de l'institut, qui entrera en activité en 2013 (voir communiqué de presse no12/422).

« Je suis heureuse de voir prendre forme ce nouvel Institut de formation pour l'Afrique. Il nous aidera à mieux répondre à la demande croissante de formation en Afrique subsaharienne en étant plus proche, et à faciliter le développement des capacités en intégrant mieux l'assistance technique et la formation. Il nous permettra de répondre à la demande croissante de formation macroéconomique de la part de nos pays membres dans toute l'Afrique subsaharienne », a déclaré Mme Lagarde lors d'une cérémonie à Port Louis.

L'Institut de formation pour l'Afrique offrira des cours et des séminaires aux agents de banques centrales, de ministères des finances ou autres de toute l'Afrique subsaharienne. La formation portera sur l'élaboration de la politique macroéconomique et la programmation financière, les finances publiques, la politique de change et la politique monétaire, l'intégration économique et le secteur financier, notamment le contrôle bancaire. Elle complétera les activités des centres régionaux d'assistance technique du FMI en Afrique (AFRITAC) — l'un d'entre eux est basé aussi à Maurice, pour desservir l'Afrique australe — ainsi que d'autres initiatives régionales.

Le FMI offre de l'assistance technique et des formations à ses pays membres en plus de la surveillance économique et financière qu'il exerce et des prêts qu'il octroie. Grâce à son assistance technique, le FMI aide ses pays membres à mettre en place des institutions, des cadres juridiques et des politiques plus efficaces pour promouvoir la stabilité économique et la croissance, tandis que ses formations renforcent la capacité des fonctionnaires des pays membres à analyser l'évolution économique ainsi qu'à formuler et à exécuter des politiques efficaces. Au cours de l'année qui a pris fin le 30 avril 2012, environ 7.800 fonctionnaires de pays membres ont assisté à des formations offertes par le FMI à son siège de Washington et dans des centres de formation régionaux financés par des donateurs en Autriche, au Koweït et à Singapour.

Liens :

Fiche technique : Centres de formation régionaux : http://www.imf.org/external/np/exr/facts/fre/trainingf.htm

Fiche technique : AFRITAC : http://www.imf.org/external/np/exr/facts/fre/afritacf.htm



DÉPARTEMENT DE LA COMMUNICATION DU FMI

Relations publiques    Relations avec les médias
Courriel : publicaffairs@imf.org Courriel : media@imf.org
Télécopie : 202-623-6220 Télécopie : 202-623-7100