IMF Logo

(photo : Sultan Mahmud Mukut/SOPA Image/Newscom)

Bulletin du FMI : Avancement des travaux du FMI sur le réexamen du panier du DTS

le 4 août 2015

  • Le DTS fait l’objet d’une revue périodique tous les cinq ans
  • Le rapport des services du FMI présente les considérations initiales; le Conseil d’administration traitera officiellement de la question fin 2015
  • Les travaux se centrent sur la question de savoir si le renminbi chinois répond aux critères d’inclusion

Le Conseil d’administration du FMI procédera vers la fin de l’année à l’examen formel de la composition et de la valorisation du panier du droit de tirage spécial (DTS).

Le FMI vérifie si le renminbi chinois répond au critère de monnaie «librement utilisable» en vue de son éventuelle inclusion dans le panier qui compose le DTS (photo : IMF)

Le FMI vérifie si le renminbi chinois répond au critère de monnaie «librement utilisable» en vue de son éventuelle inclusion dans le panier qui compose le DTS (photo : IMF)

RÉEXAMEN DES DROITS DE TIRAGE SPÉCIAUX

Les administrateurs ont tenu une réunion informelle pour se livrer à une réflexion préliminaire sur le réexamen de la valorisation du DTS, actif de réserve international créé en en 1969 par le FMI pour compléter les réserves officielles de ses pays membres.

La valeur du DTS est actuellement basée sur un panier de quatre monnaies : dollar, euro, livre sterling et yen. Le FMI passe en revue tous les cinq ans la méthode de valorisation du panier du DTS pour veiller à ce qu’il rende compte de l’importance relative des principales monnaies dans le système commercial et financier mondial, de manière à conforter l’attrait du DTS comme actif de réserve.

M. Siddharth Tiwari, Directeur du Département de la stratégie, des politiques et de l’évaluation, décrit en détail le processus de réexamen périodique du DTS.

Bulletin du FMI : le Conseil d’administration vient de tenir une réunion informelle sur le réexamen du panier du DTS. Quel était l’objet de cette réunion?

M. Tiwari : tous les cinq ans, le FMI vérifie la situation des monnaies qui composent le DTS et ouvre la possibilité d’inclure d’autres monnaies. Un de ces réexamens périodiques est programmé en 2015. Dans un premier temps, les administrateurs ont eu un échange de vues informel sur un rapport des services du FMI qui présente diverses considérations initiales. Le rapport fait le point de l’avancement des travaux et clarifie un certain nombre de questions techniques, telles que le cadre juridique et le champ d’application du réexamen périodique, ses conséquences opérationnelles et les étapes suivantes.

Le Conseil d’administration du FMI traitera officiellement du réexamen vers la fin de l’année.

Bulletin du FMI : quels sont les critères d’inclusion d’une monnaie dans la composition du DTS?

M. Tiwari : d’après les critères actualisés en 2000, le panier du DTS se compose des quatre monnaies émises par les pays membres ou unions monétaires dont les exportations de biens et de services avaient la plus grande valeur au cours d’une période de cinq ans et qui ont été jugées «librement utilisables» par le FMI.

Le critère relatif aux exportations vise à garantir que les devises qui composent le panier sont celles de pays membres ou unions monétaires qui jouent un rôle central dans l’économie mondiale. Ces monnaies doivent aussi être librement utilisables, et ce critère a été ajouté en 2000 pour rendre compte de l’importance des transactions financières dans la méthode de valorisation du panier du DTS.

Aux termes des Statuts, une monnaie «librement utilisable» est largement utilisée pour le règlement de transactions internationales et couramment échangée sur les principaux marchés des changes.

Le concept de libre utilisation de la monnaie renvoie aux emplois et aux échanges effectifs qui en sont faits sur les marchés internationaux, indépendamment du fait que la monnaie flotte librement ou soit pleinement convertible. En d’autres termes, une monnaie peut être largement utilisée et couramment échangée même si elle fait l’objet de certaines restrictions de compte de capital. À l’inverse, une monnaie pleinement convertible n’est pas nécessairement largement utilisée et couramment échangée (en raison de la taille et de l’importance relative du pays émetteur dans les transactions internationales).

Bulletin du FMI: quel sera le principal objet de la revue?

M. Tiwari: le renminbi chinois (RMB) est actuellement la seule devise non incluse dans le panier du DTS qui réponde au critère relatif aux exportations. Le but principal sera donc de déterminer si le renminbi satisfait aussi le critère de monnaie librement utilisable pour pouvoir entrer dans la composition du panier du DTS.

Le rapport des services du FMI présenté aux administrateurs donne un certain nombre d’éléments d’orientation en vue de la décision à prendre. Outre cette question, le réexamen portera sur la méthodologie qui sert à déterminer la pondération des monnaies composant le panier et sur les instruments qui servent à déterminer le taux d’intérêt du DTS.

Bulletin du FMI : pourquoi les services du FMI proposent-ils la prorogation du panier du DTS actuel?

M. Tiwari : pour préciser le contexte, le panier actuel vient à expiration à la fin de l’année. Nous proposons sa prorogation pendant neuf mois, soit jusqu’au 30 septembre 2016, en réponse aux observations formulées par les utilisateurs de DTS, qui jugent souhaitable que l’on évite de modifier le panier à la fin de l’année civile, ce qui faciliterait le bon déroulement des opérations libellées en DTS. Une prorogation de neuf mois permettrait aussi aux utilisateurs de se préparer à l’éventuelle modification du panier, si le Conseil d’administration décidait d’y ajouter le renminbi.

La prorogation proposée, sur laquelle le Conseil d'administration se prononcera dans le courant de ce mois, ne préjugerait en aucune façon du calendrier d’achèvement ni de l’issue du réexamen.

Bulletin du FMI : quelle est la majorité requise pour inclure une devise dans le panier?

M. Tiwari : en règle générale, les modifications de la méthode d’évaluation du panier du DTS nécessitent une majorité de 70 % et certaines modifications touchant au «principe» de la valorisation du DTS nécessitent une majorité de 85 % du total des voix attribuées. Historiquement, les décisions modifiant la méthode de valorisation ont été prises à une majorité de 70 %.

Bulletin du FMI : quelles sont les prochaines étapes du processus?

Tiwari: le réexamen est bien avancé. Il reste à approfondir les travaux dans plusieurs domaines pour contribuer à éclairer la décision du Conseil d'administration. Les services du FMI poursuivent leurs travaux techniques, en particulier sur les lacunes statistiques et les questions opérationnelles, en liaison étroite avec les autorités chinoises et les autres pays membres, en prévision de la réunion formelle du Conseil d'administration, qui devrait avoir lieu plus tard dans l’année.