Entrer en contact avec l'Institut du FMI

Statistiques Macroéconomiques

Ces cours, dispensés par le département des statistiques du FMI, portent sur les comptes nationaux, les prix, la monnaie et le secteur financier, la balance des paiements, la solidité financière et les finances publiques.

Ce cours, offert par le département des statistiques, couvre les aspects théoriques et pratiques de l’établissement des comptes d’accumulation (comptes de capital, comptes financiers, autres changements de volume de comptes d’actifs et comptes de réévaluation) et des bilans par secteur institutionnel. Le cours se fonde sur le cadre conceptuel du Système de comptabilité nationale de 2008 (SCN 2008). Il vise à donner aux participants les aptitudes nécessaires pour établir les comptes d’accumulation sectoriels et les bilans. Le cours comprend des exposés sur les concepts et les questions de méthodologie ainsi que des ateliers sur des questions pratiques de compilation. Les exposés offrent une perspective complète du cadre méthodologique, des concepts et des définitions relatives aux comptes d’accumulation sectoriels et aux bilans, passent en revue les sources de données potentielles et illustrent les procédures et techniques possibles d’établissement des comptes. Le cours offre aussi aux participants un forum d’échange des pratiques et expériences nationales relatives à l’établissement des comptes d’accumulation sectoriels et des bilans.

Ce cours, animé par le département des statistiques, offre l’occasion de maîtriser les concepts, les sources de données et les techniques d’établissement des statistiques des comptes nationaux trimestriels. Il repose sur le Manuel des comptes nationaux trimestriels du FMI (édition 2017) et s’adresse aux responsables de l’établissement des comptes nationaux de pays qui améliorent ou mettent en place des comptes nationaux trimestriels (CNT) ou qui prévoient de le faire. Le cours couvre aussi bien les aspects théoriques que pratiques de l’établissement des CNT et traite des principaux thèmes suivants : 

  • Champ d’application et rôle des comptes nationaux trimestriels.
  • Sources de données nécessaires pour établir les estimations trimestrielles du PIB (essentiellement à partir des approches production et dépenses).
  • Procédures de modification et traitement des indicateurs.
  • Techniques d’analyse comparative pour combiner les indicateurs trimestriels aux estimations annuelles.
  • Correction des variations saisonnières.
  • Mesures de prix et de volume.
  • Techniques de concordance pour établir les séries chronologiques des CNT.
  • Estimations avancées de PIB trimestriel.
  • Autres questions particulières relatives aux CNT.
  • Politique de révision et pratiques de diffusion. 

Ce cours se déroule sous forme d’exposés, d’ateliers et de discussions en petits groupes.

Ce cours en ligne, animé par le département des statistiques, revient sur les compétences de base, les concepts et les principes requis pour l’établissement et la diffusion de statistiques macroéconomiques et financières. Parmi les thèmes traités figurent la résidence, les unités institutionnelles, les secteurs institutionnels, les règles comptables, les instruments financiers, les stocks et les flux et les initiatives de normalisation des données du FMI. Le cours présente les liens macroéconomiques fondamentaux entre ces statistiques.

Ce cours, animé par le département des statistiques, couvre les éléments fondamentaux nécessaires à l’établissement et à la diffusion de statistiques exhaustives sur la dette du secteur public (SDSP). Il présente le cadre conceptuel des SDSP, présenté dans le Guide d’établissement des statistiques de la dette du secteur public dans le contexte du cadre des statistiques de finances publiques, qui est harmonisé avec d’autres cadre de statistiques macroéconomiques. Les concepts fondamentaux, les définitions, les normes comptables et les détails de la classification sont examinés, de même que les principales normes comptables (dont l’évaluation et la consolidation) qui sont pertinentes pour l’établissement des SDSP. Il étudie les instruments et les institutions recommandées pour l’établissement de SDSP exhaustives et comparables à l’échelle internationale. Il traite de la manière d’enregistrer des passifs conditionnels tels que les garanties de l’État. Par ailleurs, il examine les effets des SDSP sur certaines thématiques liées à la dette, notamment les hypothèses sur la dette, les remises de dettes, la retransmission de prêt, les baux financiers et les sauvetages financiers. Il couvre par ailleurs des questions importantes relatives à l’établissement des SDSP, comme celle de savoir quelles SDSP établir et diffuser, ainsi que les normes et directives du FMI concernant la diffusion de ces dernières. Enfin, il présente les usages possibles des SDSP, dont les analyses de viabilité de la dette et les analyses des risques et vulnérabilités budgétaires. 

Ce cours, offert par le département des statistiques, donne des conseils pratiques sur l’établissement et la diffusion des statistiques de la balance des paiements et de la position extérieure globale sur la base du Guide d’établissement des statistiques de balance des paiements de 2014 (le Guide). L’objectif du cours est de montrer comment le cadre conceptuel qui est décrit dans le MBP6 peut être appliqué dans la pratique. Le cours comprend une série de débats sur les méthodes d’établissement des comptes internationaux. Les exposés et les débats portent sur les méthodes d’établissement des données, y compris les sources de données qui peuvent être utilisées pour établir les comptes internationaux, ainsi que sur des questions complexes de méthodologie et d’établissement qui sont liées à des composantes particulières et d’autres questions concernant plusieurs comptes. Les participants ont l’occasion de traiter des problèmes qu’ils rencontrent dans l’établissement des statistiques et de développer leurs connaissances dans l’utilisation analytique des comptes internationaux.

Ce cours, offert par le département des statistiques, initie les participants aux fondamentaux de l’établissement et de l’utilisation des indicateurs de solidité financière (ISF) à l’appui de l’analyse macroprudentielle. Il couvre les aspects méthodologiques et techniques de la construction des ISF exposés dans le Guide d’établissement des indicateurs de solidité financière de 2019 (le Guide ISF de 2019). Le cours consiste en des conférences et ateliers sur les thèmes suivants :

  • Secteurs institutionnels.
  • Bases de consolidation et ajustements de consolidation pour les ISF.
  • Cadre réglementaire régissant les établissements de dépôt.
  • Principes comptables et états financiers sectoriels pour les ISF.
  • ISF fondamentaux et complémentaires pour les institutions de dépôt, les autres institutions financières et les autres secteurs.
  • Surveillance du secteur financier et ISF.
  • Analyse macroprudentielle et ISF.

Les exposés sont complétés par des exercices pratiques, durant lesquels les participants travaillent en groupe pour résoudre des questions pratiques liées à la classification des unités institutionnelles financières, à la définition des différentes populations déclarantes pour les ISF en fonction des bases de consolidation, au calcul des ratios de solvabilité et de liquidité des dispositifs de Bâle, à la production d’états financiers sectoriels et d’ISF pour les institutions de dépôt et à l’utilisation des ISF dans la surveillance du secteur financier. Le cours présente les formulaires à utiliser pour la transmission au FMI des données et métadonnées ISF, ainsi que des recommandations sur l’accès aux données et métadonnées ISF et leur utilisation à partir de la base de données du FMI.

Ce cours, offert par le département des statistiques, passe en revue les sources de données et les méthodes qui permettent d’établir des IPIR et décrit des questions stratégiques concernant leur application dans un contexte national. L’accent est mis sur l’importance de l’évaluation d’autres sources de données pour établir ces indices, pour ce qui est de la couverture potentielle, du délai de production, de l’intérêt d’une méthodologie de composition qualitative, de l’adéquation de la mesure des prix et de la pondération. Les arbitrages à effectuer lors de la sélection des sources de données sont examinés, de même que les stratégies qui permettraient de développer des sources de données à plus long terme. La composante méthodologique du cours met l’accent sur le problème de la composition qualitative ; le dosage de biens faisant l’objet de transactions au cours de chaque période varie, ce qui influe sur les mesures de la variation des prix moyens. Les ajustements de dosage par stratification et par régressions hédoniques sont les principales méthodes utilisées pour faire face à ce problème. Des ateliers interactifs portent d’ailleurs sur ces questions. Le cours montre en quoi les sources de données et les questions méthodologiques sont liées entre elles. Il suit les principes du Manuel des indices des prix de l’immobilier résidentiel de 2013 d’Eurostat, de l’Organisation internationale du travail (OIT), du FMI, de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), de la Commission économique des Nations Unies pour l’Europe (CEE-ONU) et de la Banque mondiale.

Ce cours, proposé par le département des statistiques du FMI, porte sur le cadre conceptuel des statistiques de finances publiques (SFP), tel que présenté dans le Manuel de statistiques de finances publiques 2014 du FMI (MSFP 2014), ainsi que sur les aspects pratiques de l’établissement des données. Les concepts fondamentaux, les principes comptables et les classifications détaillées sont traités dans le cadre de la nouvelle méthodologie harmonisée avec le système de la comptabilité nationale. Le cours examine les règles de comptabilité et le champ d’application des SFP (notamment la comptabilité sur la base des droits et obligations), l’évaluation, la classification, la dette, les bilans, ainsi que les sources et les méthodes utilisées dans l’établissement des statistiques. Il couvre également la déclaration des données au FMI. Il s’articule autour d’une série d’études de cas.

Ce cours, proposé par le département des statistiques, porte sur le cadre conceptuel des statistiques de finances publiques (SFP), tel que présenté dans le Manuel de statistiques de finances publiques 2014 du FMI (MSFP 2014), en insistant sur les nouveaux concepts présentés dans ce manuel. Les participants doivent être familiarisés avec le cadre de SFP et son système de classification. En s’appuyant sur le cadre intégré de SFP, le cours aborde des questions transversales complexes de SFP, telles que la protection sociale, les passifs liés aux régimes de pension de la fonction publique, les régimes de garantie standard, les contrats, les locations, les licences, les partenariats public–privé et les bilans du secteur public. Le cours examine en outre le périmètre du secteur public en accordant une attention particulière aux cas complexes et limites. Il traite de la concordance des données sur le plan interne et intersectoriel, de la coordination entre organismes producteurs de données, de la présentation des données et de la communication avec les utilisateurs. Le cours comprend des exposés et des débats.

Ce cours, animé par le département des statistiques, offre une formation sur la méthodologie d’établissement et de diffusion des statistiques de la position transfrontalière, y compris la PEG, les données pour mémoire et les données supplémentaires en suivant le MBP6 ; les SDE, y compris la composition par monnaie, l’échéance résiduelle et le calendrier du service de la dette ; l’ECIP, y compris les données sectorielles ; et l’ECID. Le cours se compose d’une série d’exposés, de discussions et de travaux pratiques. Les exposés et discussions portent principalement sur les concepts généraux et les pratiques d’établissement des statistiques, tandis que les exercices permettent aux participants de mettre leurs connaissances en pratique. Les participants ont l’occasion de traiter des difficultés qu’ils rencontrent dans l’établissement des statistiques et de développer leur connaissance de l’utilisation analytique des comptes internationaux. Le cours repose sur le MBP6, les Statistiques de la dette extérieure — Guide pour les statisticiens et les utilisateurs 2013, le Guide ECIP de 2010 et le Guide ECID de 2015. Il s’inspire des initiatives du G-20 sur les déficits de données, s’il y a lieu.

Ce cours, présenté par le département des statistiques, couvre les aspects théoriques et pratiques de l’établissement des statistiques de comptabilité nationale en s’appuyant sur le cadre conceptuel du Système de comptabilité nationale de 2008 (SCN 2008). Le cours inclut des séances sur les questions de méthodologie et d’établissement du SCN 2008 et des ateliers qui prévoient des travaux pratiques d’établissement des comptes. Le but principal de ce cours est d’apprendre aux participants à établir le produit intérieur brut annuel à la fois aux prix courants et en termes de volume, en suivant l’approche de la production et des dépenses, en vue d’améliorer l’élaboration de la politique économique et la surveillance. Le cours débute par un aperçu du système de comptabilité nationale et présente la séquence des comptes pour les transactions et autres flux ainsi que pour les bilans dans le cadre du SCN 2008. Il aborde les principaux concepts relatifs aux transactions, aux autres flux économiques, aux stocks, aux unités institutionnelles, aux classifications et aux principaux agrégats macroéconomiques mesurés par le système. Les principaux exposés et ateliers comprennent :

  • Des séances sur le compte de production, couvrant la définition et les mesures de production, la consommation intermédiaire et la valeur ajoutée ; les questions de valorisation ; et le traitement des secteurs particuliers.
  • Les données sources et la problématique de l’établissement du PIB en suivant les approches production et dépenses.
  • Les déflateurs et le calcul des mesures de PIB en volume.
  • Les questions particulières liées aux opérations en biens et services, y compris la structure de ressources et emplois, l’ajustement de la valeur des stocks, la consommation de capital fixe, l’économie invisible et informelle, les chaînes d’approvisionnement mondiales et l’économie numérique. 

Le cours insiste également sur le partage d’expériences nationales entre les participants.

Ce cours, offert par le département des statistiques, a pour objectif d’aider les participants à mieux comprendre les concepts et méthodes d’établissement des IPC, des IPP et des IPXI. Il offre une vision d’ensemble de la théorie des indices et ses implications pratiques, notamment le choix d’une formule de calcul de l’indice à des niveaux plus ou moins élevés d’agrégation. Il traite également des méthodes d’échantillonnage et de recueil de données auprès des distributeurs et des établissements. Il aborde les sources de données nouvelles et émergentes, ainsi que les nouvelles techniques de collecte. Il traite également des questions de pointe, notamment celle de savoir comment gérer au mieux l’économie numérique. Le rôle de déflateur des indices de prix dans le SCN 2008 est également abordé, tout comme les principes de champ d’application et de valorisation. Des séances sont consacrées aux thèmes suivants :

  • Méthodes de traitement des articles indisponibles de manière temporaire ou permanente.
  • Ajustements de prix dus à des changements de qualité et à l’intégration de nouveaux produits, établissements et points de vente.
  • Concordance des indices avec la révision des structures de pondération.
  • Réponse aux besoins des usagers de données pour garantir la pertinence. 

Ce cours s’inspire des principes et recommandations formulés dans les manuels de l’IPC (2004), de l’IPP (2004) et des IPXI (2009).

Ce cours, animé par le département des statistiques, aide les participants à maîtriser les concepts nécessaires sur le commerce international de biens et services ; il offre des conseils pratiques sur les sources de données et les techniques permettant d’établir des statistiques en la matière. Le cours s’appuie principalement sur le Guide d’établissement des statistiques qui accompagne le MPB6 de 2014 et sur le Guide du statisticien qui accompagne le Manuel des statistiques du commerce international des services de 2010. Le cours comprend une série d’exposés, d’ateliers et de débats pléniers sur les pratiques nationales couvrant les concepts, sources et méthodes de compilation des statistiques relatives au commerce international de biens et services. Eu égard aux difficultés que présente l’établissement de statistiques dans certaines catégories telles que le secteur manufacturier et le négoce international, les assurances, les services financiers et les BTP, le cours insiste sur les aspects particuliers à leur traitement et les modalités d’enregistrement dans la balance des paiements. Les participants ont l’occasion de débattre des problèmes qu’ils rencontrent dans l’établissement des statistiques et de découvrir de nouvelles perspectives de l’utilisation analytique des statistiques du commerce international de biens et services.

Ce cours, animé par le département des statistiques, initie les participants aux aspects fondamentaux de l’établissement de statistiques monétaires, en insistant particulièrement sur les autres sociétés financières (ASF). Il fournit également une vue générale des statistiques financières et de la comptabilité nationale. Les supports du cours s’appuient sur le Manuel et guide d’établissement des statistiques monétaires et financières (en anglais seulement). Bien que ce cours résume les grands principes qui sous-tendent l’établissement des statistiques monétaires, les participants doivent déjà en avoir une bonne connaissance (acquise, par exemple, en participant au cours SMF-I). Une partie fondamentale du cours porte sur les caractéristiques des différentes autres sociétés financières (sociétés d’assurance, fonds de pension, fonds d’investissement non monétaires, etc.), la structure habituelle de leur bilan et leur rôle dans le secteur financier. Le cours couvre également certains aspects des statistiques financières, dont les stocks et flux financiers de tous les secteurs de l’économie nationale et leur interaction avec le reste du monde, l’approche bilancielle de l’analyse des facteurs de vulnérabilité et les liens entre les statistiques monétaires, de balance des paiements, de finances publiques et de comptabilité nationale. Il comprend des présentations didactiques ainsi que des études de cas qui donnent l’occasion aux participants de se familiariser avec les aspects pratiques de l’établissement des statistiques monétaires pour les autres sociétés financières et avec les principes de base qui sous-tendent l’établissement de la comptabilité nationale. À la fin du cours, les participants devront faire un bref exposé sur les questions d’établissement des statistiques monétaires dans leur propre pays.

Ce cours, dispensé par le département des statistiques, prépare les participants à l’établissement de statistiques monétaires couvrant la banque centrale (BC) et les autres institutions de dépôt (AID), conformément aux normes internationales. Les supports du cours s’appuient sur le Manuel et guide pour l’établissement des statistiques monétaires et financières (en anglais seulement). Il examine les principes de résidence et de sectorisation des unités institutionnelles, les caractéristiques et types d’instruments financiers, les principes de valorisation et d’autres questions comptables qui se rapportent à l’établissement des statistiques monétaires. Les participants se familiarisent en outre avec les caractéristiques constitutives des institutions de dépôt, notamment leur rôle comme émettrices de monnaie, et avec les grands principes de l’analyse des agrégats monétaires et des agrégats de crédit. Le cours se déroule sous forme d’exposés, d’ateliers et d’études de cas portant sur les aspects pratiques de l’établissement des statistiques monétaires, y compris l’utilisation des états financiers pour remplir les formulaires de déclaration normalisés (SRF 1SR et 2SR) pour les BC et les AID, et calculer la situation des banques centrales, des autres institutions de dépôt et de l’ensemble du secteur des institutions de dépôt. À la fin du cours, les participants devront faire un bref exposé sur les questions d’établissement des statistiques monétaires dans leur propre pays.

Ce cours, animé par le département des statistiques, permet de se familiariser avec la méthode recommandée dans le manuel Handbook on Securities Statistics publié en mai 2015 et réalisé conjointement par le FMI, la Banque des règlements internationaux et la Banque centrale européenne. Il couvre notamment les thèmes suivants : définition et caractéristiques des titres de dette, titrisation et autres opérations connexes, valorisation et enregistrement des titres de dette, dispositifs de classification et tableaux de présentation des titres de dette et bases de données titre par titre. Un exercice pratique sur la valorisation et l’enregistrement des différents types de titres de dette complète les exposés.

Retour en haut