La liste des Perspectives économiques régionales

Ces rapports décrivent l'évolution récente et les perspectives économiques des pays de diverses régions. Ils traitent aussi des politiques qui ont eu une incidence sur les résultats économiques régionaux et précise les enjeux auxquels les décideurs sont confrontés. Les rapports comportent des données statistiques sur les pays de la région.

Trier par: Date Région

Page: 1 de 6 1 2 3 4 5 6

2020

Perspectives économiques régionales - COVID-19 : une menace sans précédent pour le développement

le 15 avril 2020

Description: L’Afrique subsaharienne est confrontée à une crise sanitaire et économique sans précédent qui menace de freiner la dynamique de la région, en annulant les progrès accomplis ces dernières années sur le plan du développement, et d’assombrir les perspectives de croissance régionale dans les années à venir.

Faire face à la pandémie de COVID-19 au Moyen-Orient et en Asie centrale

le 15 avril 2020

Description: Les pays de la région du Moyen-Orient et de l’Asie centrale subissent deux grands chocs qui se renforcent l’un l’autre, entraînant une forte révision à la baisse des projections de croissance pour 2020. Outre les effets dévastateurs sur la santé, la pandémie de COVID-19 et la chute des prix du pétrole causent de sérieuses turbulences économiques dans la région ; les pays fragiles et les pays touchés par un conflit devraient particulièrement souffrir, compte tenu de leurs problèmes déjà considérables dans le domaine humanitaire et sur le plan des réfugiés, ainsi que de l’insuffisance de leurs infrastructures sanitaires. La priorité immédiate est de prendre des mesures pour sauver des vies et engager les dépenses de santé qui s’imposent, quel que soit l’espace budgétaire disponible, tout en protégeant les moteurs de la croissance par un appui ciblé aux ménages et aux secteurs durement touchés. Dans ce contexte, le FMI fournit une aide d’urgence aux pays de la région en cette période difficile. À terme, les pays devront promouvoir la reprise économique en adoptant de vastes mesures budgétaires et monétaires s’ils disposent d’une marge de manœuvre, et en sollicitant une aide extérieure si cette marge est réduite.

2019

Perspectives économiques régionales pour le Moyen-Orient et l'Asie centrale

le 28 octobre 2019

Description: L’impact des vents contraires mondiaux sur la croissance des pays de la région Moyen-Orient, Afrique du Nord, Afghanistan et Pakistan (MOANAP) reste modéré jusqu’à présent. Cependant, la croissance demeure trop faible pour répondre aux besoins de populations en pleine expansion, tandis que les risques pesant sur les perspectives ont augmenté. Il s’agit de l’incertitude entourant le commerce mondial, de la volatilité des cours pétroliers, des tensions géopolitiques et de la vulnérabilité intérieure dans certains pays.

Faire face à l’incertitude -- Perspectives économiques régionales : Afrique subsaharienne, octobre 2019

le 18 octobre 2019

Description:

Les perspectives de croissance varient considérablement d’un pays à l’autre de la région en 2019 et ultérieurement. La croissance devrait rester vigoureuse dans les pays pauvres en ressources naturelles, pour avoisiner en moyenne 6 %. En conséquence, 24 pays, comptant environ 500 millions d’habitants, verront leur revenu par habitant augmenter plus vite que le reste du monde. Par contre, la croissance devrait rester lente dans les pays riches en ressources naturelles (2½ %). En conséquence, 21 pays devraient enregistrer une croissance par habitant plus faible que la moyenne mondiale.

Mise à jour : Perspectives économiques regionals - Moyen-Orient, Afrique du Nord, Afghanistan et Pakistan

le 18 avril 2019

Description: La croissance a fléchi dans la région du Moyen-Orient, de l’Afrique du Nord, de l’Afghanistan et du Pakistan, mais elle reste plus ou moins stable dans la région du Caucase et de l’Asie centrale. La volatilité des prix du pétrole, la baisse de la production pétrolière et le durcissement des conditions monétaires intérieures dans la plupart des pays exportateurs de pétrole accentuent les répercussions négatives du ralentissement de la croissance mondiale. Le niveau élevé de la dette publique dans les pays importateurs de pétrole limite leur capacité à s’attaquer aux besoins infrastructurels et sociaux cruciaux, entrave leur croissance et les rend vulnérables aux chocs extérieurs. La dégradation de l’environnement extérieur rend d’autant plus urgente, dans toutes les régions, la poursuite d’un rééquilibrage budgétaire propice à la croissance et de réformes structurelles pour renforcer la résilience et réaliser une croissance tirée par le secteur privé qui soit plus élevée et plus inclusive.

Reprise dans un contexte de grande incertitude

le 12 avril 2019

Description:

Reprise dans un contexte de grande incertitude

La reprise économique se poursuit en Afrique subsaharienne. La croissance régionale devrait passer de 3% en 2018 à 3,5% en 2019, avant de se stabiliser à un peu moins de 4% à moyen terme. Ces chiffres couvrant toute la région masquent des différences considérables à la fois en termes de croissance et de perspectives entre les différents pays de la région. Environ la moitié des pays de la région, essentiellement les pays pauvres en ressources naturelles, devrait connaître une croissance d’au moins 5% - ce qui aura pour conséquence une augmentation du revenu par habitant plus rapide que la moyenne mondiale à moyen terme. Pour tous les autres pays, majoritairement ceux riches en ressources naturelles, l’amélioration du niveau de vie sera plus lente.

Malgré ces différences en termes de perspectives économiques et de priorités en termes de politiques économiques, les pays de la région ont tous la nécessité d’accroître leur résilience et de générer une croissance plus durable, plus élevée et plus inclusive. Pour relever ces défis, il est important de reconstituer une marge de manœuvre budgétaire et d’accroître la résilience de l’économie aux chocs en augmentant les recettes, tout en adoptant des politiques visant à stimuler la productivité et l’investissement privé.

2018

Perspectives économiques régionales : Les flux de capitaux et l’avenir de l’emploi

le 11 octobre 2018

Description:

Les flux de capitaux et l’avenir de l’emploi

Les perspectives macroéconomiques de l’Afrique subsaharienne continuent de s’affermir. La croissance devrait passer de 2,7 % en 2017 à 3,1 % en 2018, grâce à des ajustements des politiques nationales et à un environnement extérieur favorable, notamment la persistance d’une croissance soutenue de l’économie mondiale, la hausse des prix des produits de base et des conditions de financement extérieur accommodantes. Si les déséquilibres budgétaires sont maîtrisés dans bon nombre de pays, l’ajustement a généralement résulté d’une hausse des recettes tirées des produits de base et de fortes compressions des dépenses d’équipement, et la mobilisation des recettes intérieures n’a guère progressé. À moyen terme, et à politiques économiques inchangées, la croissance devrait s’accélérer pour avoisiner 4 %, soit un niveau trop bas pour créer le nombre d’emplois nécessaires afin d’absorber les nouveaux arrivants qui sont attendus sur les marchés du travail. Les perspectives sont exposées à des risques de dégradation considérables, en particulier l’incertitude élevée qui plane sur l’économie mondiale. Pour protéger la reprise et accélérer la croissance à moyen terme, il convient de réduire la vulnérabilité liée à la dette et de créer un espace budgétaire en améliorant davantage la mobilisation des recettes intérieures et en prenant des mesures qui permettront de réaliser une croissance vigoureuse, durable et inclusive.

Page: 1 de 6 1 2 3 4 5 6