Comment le FMI favorise la stabilité économique mondiale

le 8 mars 2018

Le FMI conseille les pays membres sur les politiques économiques et financières qui visent à promouvoir la stabilité, à réduire la vulnérabilité aux crises, à encourager une croissance durable et à relever le niveau de vie de leurs populations. Il suit également de près les tendances et les phénomènes économiques mondiaux qui ont une incidence sur la santé du système monétaire et financier international et il facilite le dialogue entre les États membres sur les conséquences que leurs politiques peuvent entraîner à l’échelle régionale et mondiale. Outre ces activités de surveillance, le FMI fournit une assistance technique aux pays membres pour les aider à renforcer leur capacité institutionnelle, et il met des ressources à leur disposition pour faciliter l’ajustement en cas de crise de balance des paiements.

Pourquoi la stabilité économique mondiale est-elle importante?

Promouvoir la stabilité économique revient notamment à prévenir les crises économiques et financières, les fortes fluctuations de l’activité économique, les poussées d’inflation et la volatilité excessive des marchés des changes et financiers. L’instabilité peut accroître l’incertitude, décourager l’investissement, faire obstacle à la croissance et compromettre les niveaux de vie. Une économie de marché dynamique est nécessairement soumise à une certaine volatilité et à des changements structurels progressifs. Pour les décideurs, le défi consiste à réduire autant que possible l’instabilité dans leur propre pays et à l’étranger sans diminuer la capacité de l’économie d’améliorer les niveaux de vie en favorisant la productivité, la création d’emplois et la croissance durable.

La stabilité économique et financière est un souci à la fois national et multilatéral. Comme le montrent les récentes crises financières, les économies nationales sont devenues de plus en plus interdépendantes. Les vulnérabilités peuvent se propager avec davantage de facilité dans les différents secteurs et par-delà les frontières.

En quoi consiste l’assistance du FMI

Le FMI aide les pays membres à mener des politiques solides et adaptées en exerçant ses activités principales que sont la surveillance, l’assistance technique et les opérations de prêts.

Surveillance : Chaque pays qui adhère au FMI accepte de soumettre ses politiques économiques et financières à l’examen de la communauté internationale. Le FMI a pour mission de veiller au bon fonctionnement du système monétaire international et d’observer en permanence l’évolution de la situation économique et financière et les politiques de ses 188 pays membres. Cette «surveillance» s’exerce à l’échelle mondiale, de même qu’au niveau de chaque pays et région. Le FMI évalue les politiques nationales des pays du point de vue de la stabilité en examinant les risques que ces politiques font courir à la stabilité de l’économie intérieure et à la balance des paiements, et donne son avis sur les ajustements qu’il conviendrait d’apporter en conséquence à la politique économique. Il propose aussi des solutions dans les cas où les politiques nationales favorisent la stabilité intérieure, mais pourraient porter atteinte à la stabilité mondiale.

A- Consultations avec les pays membres

Le FMI surveille la santé économique de ses pays membres dans le cadre de consultations régulières — en principe annuelles — avec chaque pays membre. Pendant ces consultations, les services du FMI examinent la situation et les politiques économiques et financières avec les autorités et, souvent, avec les représentants du secteur privé, des organisations syndicales, du monde universitaire et de la société civile. Les services du FMI évaluent les risques et facteurs de vulnérabilité, l’incidence des politiques budgétaire, monétaire, financière et de change sur la stabilité intérieure et de la balance des paiements du pays membre, ainsi que sur la stabilité mondiale. Le FMI fournit des conseils de politique générale pour promouvoir la stabilité macroéconomique, financière et de la balance des paiements de chaque pays, en s’appuyant sur l’expérience acquise dans l’ensemble des pays membres.

Le cadre qui gouverne ces consultations a été établi par les Statuts du FMI, et par la décision sur la surveillance intégrée. Ces consultations s’appuient également sur des initiatives englobant l’ensemble des pays membres. On citera à cet égard :

B- Surveillance dans une optique plus vaste

Le FMI suit également de près les tendances qui se dessinent aux niveaux mondial et régional.

Le FMI publie à intervalles réguliers les Perspectives de l’économie mondiale, leur équivalent au niveau régional, le Moniteur des finances publiques et le Rapport sur la stabilité financière dans le monde, où il analyse l’évolution de la situation macroéconomique et financière mondiale et régionale. Grâce au large éventail de ses membres, le FMI occupe une place de choix pour faciliter les débats multilatéraux sur les questions présentant un intérêt commun pour des groupes de pays membres et favoriser une compréhension par tous des politiques à entreprendre pour promouvoir la stabilité. À cet égard, le FMI travaille avec le Groupe des Vingt pays avancés et émergents pour évaluer la cohésion des politiques de ce groupe de pays au regard de l’objectif d’une croissance soutenue et équilibrée de l’économie mondiale.

Le FMI a revu son mandat de surveillance à la lumière de la crise mondiale. Il a adopté un certain nombre de réformes pour améliorer la surveillance du secteur financier dans les pays membres et à l’échelle transnationale, mieux saisir les relations d’interdépendance entre les domaines macroéconomique et financier et stimuler le débat sur ces questions. Le FMI a aussi approfondi son analyse des réformes structurelles cruciales sur le plan macroéconomique, et des questions liées aux genres et aux inégalités pour aider les pays à promouvoir une croissance durable et inclusive.

Données : Face à la crise financière, le FMI travaille en collaboration avec les pays membres, le Conseil de stabilité financière et d’autres organisations pour combler les lacunes statistiques jugées importantes pour la stabilité mondiale.

Assistance technique : Le FMI aide les pays membres à renforcer les moyens dont ils disposent pour formuler et exécuter des politiques économiques saines. Il leur prodigue des conseils et une formation dans les principaux domaines d’expertise : politique budgétaire, monétaire et de taux de change; réglementation et contrôle des systèmes financiers; statistiques et dispositifs juridiques.

Opérations de prêts : Même les meilleures politiques économiques ne sauraient éliminer complètement l’instabilité ou empêcher les crises. Si un pays membre se trouve en proie à une crise de balance de paiements, le FMI peut lui fournir une aide financière à l’appui de programmes économiques qui permettront de corriger les problèmes macroéconomiques fondamentaux, de limiter les perturbations de l’économie nationale et mondiale et qui contribueront à rétablir la confiance, la stabilité et la croissance. En outre, le FMI fournit des lignes de crédit de précaution aux pays membres dont les fondamentaux sont solides comme moyen de prévention des crises.